contexterèglementguideannexesinformationsgroupesbottinscénariospartenariats
membres du mois
+ 200 wons !
Jolies pièces de bois, pions vêtus de l’illusoire blanc ou du noir infâme manipulés entre leurs doigts experts dans cette nouvelle ville lumière. C’est leur couleur qui font aujourd’hui battre vos coeurs ; oubliez le passé, oubliez ce monde d’où vous venez car aujourd’hui vous n’êtes que de simples soldats destinés à leur faire remporter la victoire. À qui devrez vous allégeance ; plierez vous devant la science, l’esprit, la malice ou la décadence ? Faites votre choix, remportez la partie, car c’est le seul moyen de survivre au coeur d’Entropy. + plus



FERMETURE DU FORUM

forum city-fantastique — célébrités asiatiques mais aussi occidentales — l'action se déroule à séoul en corée du sudaucune ligne minimum par post



+ 29 octobre 2017 — version 2 enfin arrivée ! plus d'informations ici !
+ 14 octobre 2017 — soirée chatbox à 20h les chats ♥
+ 6 octobre 2017 — publication des premières rumeurs du black jack. réagissez ici !
+ 29 septembre 2017 — lancement des missions spécifiques + promotion de no jihei en tant qu'admin !
+ 17 septembre 2017 — ouverture du forum !
nouveautés
(des)astres #Jihei - Page 2


 


(des)astres #Jihei
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujet: Re: (des)astres #Jihei    Mer 27 Sep - 20:44
(des)astres

———
———


Premier instant; l’audace. L’envie de céder à sa pulsion sans s’inquiéter de ses réactions; le coeur plus rapide que l’esprit, ses bras s’enroulent dans un désir d’affection autour de ce corps réconfortant, tandis que sa tête se nichait à même son cou qui s’offrait — inconsciemment, ses lèvres s’y collent presque. A quelques millimètres, ça frôle l’impact criminel tandis que son souffle chaud, lui, s’échoue contre sa peau dorée. jihei. Il beau, encore plus sous cet angle. Ses mains faiblissent, se crispent ((tout comme son coeur)) tandis qu’à ses yeux s’offraient ce nouveau paysage. Il n’y avait jamais songé, jamais vu en réalité à quel point cela pouvait être plaisant d’être noyé par son étreinte; il en oublie presque la réalité — s’abandonne à quelques instants de rêveries enfantines; ah, qu’il aimerait tant subitement tout oublier afin de se perdre dans son regard! Ses yeux profonds, ses cils, son nez, sa bouche, indéniablement qu’il était beau son Jihei, indéniablement qu’il avait du succès auprès des autres — alors pourquoi lui? Qu’avait-il fait de si particulier pour le mériter? Cette douceur, cette dévotion, cet amour tout simplement. Cette question le torture. Avait-il le droit de s’en emparer de plein droit, sans le moindre remord ou once de conscience? S’il l’osait, il lui dirait (si ce n’était pas déjà fait) de ne plus le quitter, de n’aimer que lui et lui seul; parce qu’Eridan était la tempête et les caprices — le déluge qui craignait la mer d’huile : qu’il craignait qu’un jour on le prive de lui. Parce qu’il était bien plus qu’un ami à ses yeux; c’était une constellation bien plus ravissante que toutes celles qu’il s’était égaré à observer; le seule dont il aura pris le temps de retenir le nom et chacun de ses traits et de ses expressions.

Il respirait d’amour Eridan, ça se voyait davantage au travers de son désespoir. Entre chaque murmures qui embrument son esprit de paroles sèches, crues et destructrices, il y avait toujours eu ces maux là, ces faibles m o t s doux aussitôt dévorés par la malveillance maladive. Et Jihei était incontestablement différent de lui, à perdre son filtre à paroles dès qu’il croisait sa route : il exprimait son amour à flot et mettait ses sentiments à nus. A côté, le diablotin en était incapable, à toujours essayer de se convaincre qu’au dessus de l’amour il y avait la haine. Que le coréen, c’était juste un ami, qu’il aimait un autre, une autre. Pas Jihei.

Mais à l’entendre, à essayer de le comprendre, à le sentir là tout autour de lui ça avait resserré l’écrou; rapidement il regrette le geste qu’il avait initié, il fond —  il rougit. Il était partout; il volait, le d é p o s s é d a n t de tout : s'ancrent dans ses mots, sur son corps contre ses cicatrices et son âme contre la sienne. Dans l’élan (la fougue) sa main remonte inconsciemment contre sa nuque, Ivre de lui et de son parfum, le danger crie à son esprit alors que son visage s’était hissé presque face au sien. tu… il hésite, il tergiverse, les pensées chancelles dans son esprit — y a les questionnements, y a la f u i t e. je ne comprends pas pourquoi tu fais tout ça pour moi. bien sûr tu m’aimes, je le sais ça. Mais pourquoi donc? qu’est-ce que j’ai fait pour que tu sois autant amoureux de moi? Il expire bruyamment, p’têtre le dernier sanglot au même moment où ses doigts pianotent le long de son bras avant qu’il s'interrompt tout de sa voix. oublie ça en fait. Oui. l’essentiel c’est que tu m’aimes, et que moi aussi… en amitié bien sûr.

« J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil. Te dire que le monde est beau, que c'est beau d'aimer. J'aurais aimer t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau. Mais c'est plus fort que moi; tu vois je n'y peux rien »

Ce monde n'est pas pour moi
Ce monde n'est pas le mien




copyright SIAL — icons bonnie

Voir le profil de l'utilisateur

_________________

   ☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
>
Kang Eridan
☆ MESSAGES : 80 ☆ ARRIVÉE : 17/09/2017 ☆ PSEUDO : Zest. ☆ AVATAR : Jk. ☆ CRÉDITS : queenshady; ☆ WONS : 155
⊹ .   ✫ * ⊹ *. * ⋆

Il hait,
il déteste,
il rejette,
il ne veut pas être sauvé.


il cherche la douce étreinte de la faucheuse
et ses baisers

(des)astres #Jihei - Page 2 Tumblr_oesg30RrAX1ui4a49o1_400

« t'es beau lorsque tu vacilles, un pied dans le vide et l'autre qui s'accroche à des souvenirs.

c'est beau lorsque
t'essaies de vivre »

Eri s'exprime en #70c7ca

(des)astres #Jihei - Page 2 68a1f91f4e9809c0ab4794e0393af43e

et si le bout du monde n'existe pas,
celui du mien,
c'est t o i


(des)astres #Jihei - Page 2 Original


☆ POINTS : 258


(des)astres #Jihei - Page 2 Empty

Sujet: Re: (des)astres #Jihei    Mer 27 Sep - 22:47
(des)astres

———
———


son coeur bat trop vite, trop fort. tellement fort qu’il est persuadé, bien que scientifiquement, il est pas sûr que ce soit possible, qu’eri l’entend. son coeur.
écoute le, eri, il bat pour toi. écoute le bien, et retiens le son qu’il fait. il bat pour toi. écoute, et tu pourras t’en souvenir quand tu te sentiras mal, au plus bas, quand t’aurais envie de mettre fin à tes jours. souviens en toi. il bat pour toi. dis toi, dans ces moments là, que tu as cet effet sur quelqu’un. et que sans toi dans ce monde, ce coeur ne battra plus jamais comme ça. il ne battra plus pour toi.
plus pour personne.

jihei, il est bien comme ça, il se sent bien. il aimerait que le temps s’arrête. il aimerait. il aimerait rester comme ça toute sa vie. il aimerait arrêter de vieillir, qu’eri arrête de vieillir, aussi. que tous les autres vieillissent, qu’est-ce que ça peut bien lui faire, à lui ? mais pas eux. eux, ils resteraient dans leur bulle temporelle, protégés du monde extérieur.
parce que sans le monde extérieur, tout serait plus simple, non ?

c’est ce qu’il pense, jihei. que tout ça, c’est à cause que eri, il est pas heureux. alors oui, jihei, il pense qu’il y est pour quelque chose. et sûrement que c’est l’cas. mais il est pas seul, non. non, il est pas seul à engloutir eridan sous tant de malheur. sous tant de lourdeur. tellement que lui, il peut plus tout porter. et il essaye tout les moyens pour s’échapper. d’un tas.
donc jihei fait parti.

alors si y’a plus que jihei, tout est réglé. le tas est réduit. et jihei pourrait descendre à son niveau. et le réconforter. comme il le fait. là.
ou c’est peut-être lui, eridan, qui le réconforte.
il suit plus. son cerveau s’est déconnecté.

il a peur jihei. de le perdre. il a peur de faire trop. de s’approcher trop. jihei, il a peur que, comme un animal effrayé, eridan s'enfuit et ne revienne plus jamais. tel le photographe qu’essaye de prendre un cliché du renard blanc, jihei tente d’être prudent. de peur de jamais pouvoir le revoir. mais parfois, la prudence.
enfin.
c’est compliqué de l’être tout l’temps. d’être tout l’temps sur ces gardes, de toujours se réguler. d’essayer d’être bien parfait, de pas faire de bêtises, jamais. de pas fauter.
c’est compliqué de gérer ses pulsions, de s’dire que c’est pour le bien de tous qu’on se frustre.
et ça l’est d’autant plus lorsque la proximité s’en mêle. lorsque la distance est réduite, quasiment à néant. lorsqu’un souffle chaud vient se déposer délicatement sur un cou. lorsque des mains agrippent un t-shirt comme elles agripperaient une bouée de sauvetage. je veux bien être ta bouée, moi. et même, je veux bien couler avec moi, si tu m’le demandes.
ou couler à ta place.

mais jihei se retient. parce qu’il est dans la retenue avec eri. parce qu’il a peur de le froisser, de mal faire, de l’faire fuir, de lui faire peur, de le faire le haïr, alors qu’il cherche juste l’amour. n’importe où. dans ses yeux, dans ses mots, dans ses actes ou dans ses gestes. quelque part.
et il se dit que s’il le laisse faire, s’il essaye de le laisser venir à lui, alors un jour ça arrivera.

et le photographe pourra prendre sa photo.

finalement, le lien se défait. mais pas totalement. ce lien là est rompu, mais un autre, vite, se reforme. une main sur sa nuque, un visage à quelques millimètres de lui. et jihei a le souffle coupé. pas qu’il voudrait qu’il l’embrasse, non. jamais il n’imaginerait ça possible. à part si lui aussi, se souvenait. mais ses yeux.
ses yeux sont magnifiques. ses lèvres aussi. son nez est parfait, et sa mâchoire est parfaitement proportionnée. c’est une îcone, et il se dit que c’est normal, après tout, qu’il soit innateignable. des communs des mortels.

c’est une gravure parfaite.
d’un catalogue.
fait au paradis.
peut-être.

et il parle.
et sa voix n’a rien de comparable avec aucune voix qu’il ait entendue avant. jihei rêve. il rêve d’un monde où il n’aurait jamais entendu cette voix. et ça lui donne envie de crier. à l’injustice. toutes personnes sur cette terre devrait pouvoir, avoir la chance d’entendre cette voix au moins une fois.
mais égoïstement, il se dit que c’est bien, s’ils sont pas trop nombreux.

il lui pose des questions, auxquelles jihei voudrait s’empresser de répondre. mais il est hypnotisé. jamais ils n’avaient été si proches. ni par leur paroles, ni leurs gestes, actes. ni leur visage. ils sont si prêts que jihei sent le souffle de l’autre sur ses lèvres. et probablement qu’eri sent le sien. et il voudrait que ça continue, il voudrait s’approcher encore un peu mais.

ça le ferait fuir, le renard blanc
et comme tout bon magicien qui se respecte, il réussirait à disparaître sans laisser de trace.


c’est hors de question.

puis eridan lui reparle d’amitié. et jihei n’est même plus surprit. au moins, il ne s’est pas enfui.
ça le blesse, ça lui retourne le coeur, ça l’tranche en deux, et le laisse saigner dans l’abdomen. ça le fait baisser les yeux, légèrement.
mais il est habitué,
à souffrir.
à avoir mal.

du moment que le renard est toujours là. et qu’il peut toujours l’observer, avec l'oeil du photographe.

l’important, eridan. c’est. c’est que tu l’saches. que je t’aime. et. que je serais toujours là pour toi. y’a rien de particulier chez toi, que j’aime plus que chez quelqu’un d’autre. c’est juste. toi. ta personne. en entier. ton tout. que j’aime. et c’est tout. rien de plus simple à ressentir. ou de plus compliqué à expliquer.

et jihei ose. sans savoir pourquoi. il pose sa main sur le côté de la tête d’eridan. pas vraiment sa joue, pas vraiment le haut de son crâne. il lui couvre l’oreille, et passe quelques doigts dans ses cheveux chatains. et il sourit.

dis moi quand tu veux sortir d’ici, ok ? j’attendrais le temps qu’il faudra. avec toi. après tout. y’a de quoi faire un siège pendant une semaine avec toute la nourriture que j’ai amené.

et il rigole. léger jihei. jihei heureux d’être là. en compagnie de son magicien. de son renard blanc. qu’il voudrait être le seul à pouvoir approcher sans avoir -trop- peur de le faire disparaître.


©️ SIAL — icons bonnie

Voir le profil de l'utilisateur
No Jihei
Admin
☆ MESSAGES : 245 ☆ ARRIVÉE : 19/09/2017 ☆ PSEUDO : bermudes. ☆ DC : noriko, la cynique misanthrope & nayung, la... la nayung. ☆ AVATAR : taehyung. ☆ CRÉDITS : casualty ♥ ☆ WONS : 127
(des)astres #Jihei - Page 2 Tumblr_ola0yjXT6i1uxvblzo1_400

Don’t leave me at the end of the cold world but come back to my side. Come back home, can you come back home ?

(des)astres #Jihei - Page 2 Tumblr_owgxbj6NiF1w2xtdto2_540

I’m pushing back all the pain. I’m still waiting for you like this. Now you gotta do what you gotta do.

(des)astres #Jihei - Page 2 Tumblr_owbvrv3RUp1ww0k07o2_r1_540


☆ ÂGE : 22 ans.
☆ OCCUPATION : étudiant en informatique.
☆ STATUT/ORIENTATION : en couple. j'crois. homosexuel.
☆ POINTS : 414


(des)astres #Jihei - Page 2 Empty

Sujet: Re: (des)astres #Jihei    Mar 3 Oct - 3:53
(des)astres

———
———


C’était tellement plus facile de mentir. C’était tellement plus facile de détourner le regard pour faire disparaître son regard amoureux, c’était tellement plus facile de masquer une confession maladroite en une déclaration d’amitié. C’était si facile d’effacer ses sentiments avec le vent. Eri c’était le pire, le fuyard, le blessé qui blesse. La tempête d’émotions qui se déchaîne et qui ignore les autres. La bourrasque véhémente qui ne pense qu'à s’exprimer à coups de vents; il s’en fout des ravages, ou même des dommages s’il ne souffre pas. Et il se le répète: Jihei ne lui en voudra pas, c’est sur; c’est certain. Alors il rappuie sur la plaie sans hésiter, les paroles-venins et les mots-couteaux envoyés, il l’achève d’un coup dans le dos, juste après l’écart de conduite pour les ramener à la cruelle réalité.

Ils sont amis
après tout.

Et le diablotin s'abîme tout seul. La tête allégée et le coeur qui s’alourdit. son palpitant se ((fracasse)) contre les paroies de son corps; est-ce ça l’amour? peut-être que oui, peut-être que non. Il l’écoute parler, lui et sa voix douce et sucrée, seule rédemptrice de ses sanglots et souveraine de son âme. je t’aime qu’il lui dit, je t’aime qui danse sur ses lèvres rosées. C’est toujours la même chose, toujours la douloureuse incantation qui le faisait un peu plus chavirer dans le songe et une différente réalité; celle où il aurait espéré avoir eu le courage de dire oui à tout. Oui à ses ((maux)) mots, oui à son amour; à peut-être ce seul homme qui aurait su dompter tempêtes et marées et chasser les nuages. Aurait-il su lui faire oublier la rage et l’exécrable pour ces conversations joyeuses, ces sourires sincères, ces corps enlacés, ces baisers volés.

Et Eri, il jalouse ce bonheur. Il déteste cet autre qui n’existe que dans son esprit, celui qui aurait osé faire de ses plaies une force, celui qui n’aurait craint l’amnésie; celui qu’il n’est pas. C’est pourtant un pompier qui se jette dans le feu sans hésiter; mais Jihei est le plus e f f r o y a b l e des brasiers, l’amour l'effraie comme il l’attire et les conséquences le révulse comme il les désire. Car il se connaît, il n’est pas destiné au bonheur. il finira brisé, déçu et décevra l’autre.

Et ce jour là,
il le perdra.

Et lorsque sa main glisse le long de son crâne, il lui offre un sourire léger — qui ne cesse de s’étendre alors qu’il continue de l’hypnotiser. je n’ai que besoin de toi dans ma vie, comme toi n’a besoin que de moi. alors… ne pourrait-on pas rester ici pour toujours? juste nous deux? Sans lui, sans elle; sans les autres au final. Car après tout ils sont tous remplaçables, mais peut-être pas lui. Le seul à être aussi compréhensif et patient envers lui, le seul astre parmi la voie lactée qui avait appris à le dompter. pour toujours... qu’il disait presque trop sérieusement, le regard étoilé accroché au sein avant qu’il n’étouffe un léger rire. je blague. Tu restes ce soir? cette nuit? ‘fin la chaise c’est pas ouf, c’est pas très confortable… je peux te proposer le lit aussi… à condition que tu ne ronfles pas.



copyright SIAL — icons bonnie

Voir le profil de l'utilisateur

_________________

   ☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
>
Kang Eridan
☆ MESSAGES : 80 ☆ ARRIVÉE : 17/09/2017 ☆ PSEUDO : Zest. ☆ AVATAR : Jk. ☆ CRÉDITS : queenshady; ☆ WONS : 155
⊹ .   ✫ * ⊹ *. * ⋆

Il hait,
il déteste,
il rejette,
il ne veut pas être sauvé.


il cherche la douce étreinte de la faucheuse
et ses baisers

(des)astres #Jihei - Page 2 Tumblr_oesg30RrAX1ui4a49o1_400

« t'es beau lorsque tu vacilles, un pied dans le vide et l'autre qui s'accroche à des souvenirs.

c'est beau lorsque
t'essaies de vivre »

Eri s'exprime en #70c7ca

(des)astres #Jihei - Page 2 68a1f91f4e9809c0ab4794e0393af43e

et si le bout du monde n'existe pas,
celui du mien,
c'est t o i


(des)astres #Jihei - Page 2 Original


☆ POINTS : 258


(des)astres #Jihei - Page 2 Empty

Sujet: Re: (des)astres #Jihei    Mar 3 Oct - 21:35
(des)astres

———
———


eridan, il lui en dit, des choses. il fait que ça, de lui parler. il parle. il parle. il aime. il rend heureux. il fait sourire. il fait battre des coeurs insouciants.
et il les casse.
comme un insensible. il piétine, il déchiquète. il attrape, et écrase.

et il répète l’action.
encore.
et encore.

et à côté y’a jihei. aimé. heureux. souritant. dont l’coeur bat, insouciant.
et qui casse.
piétiné, déchiqueté, attrapé et écrasé.

et qui encaisse.
encore.
et encore.

pas cette fois, qu’il s’dit, jihei. pas cette fois. pas encore. un peu. un “je blague” désinvolte. mais qui l’fait même plus réagir, jihei. juste serrer la mâchoire. un peu. pourquoi tu fais ça, eri ?
et une proposition, quand même.
et jihei est perdu.

et de nouveau.
ça s’répète. l’infinie tirade entre leurs deux êtres, leurs deux coeurs. sauf qu’il s’arrête eri. avant que tout le négatif arrive. il lui propose juste de rester dormir. lui propose même de dormir dans le lit. et jihei ose se dire que peut-être, eri restera dans ce lit, lui aussi. et qu’il pourra s’endormir, si ce n’est dans ses bras, au moins à ses côtés.
jihei se prend à rêver. se prend à sourire.
à rougir, un peu aussi.
pauvre gamin amoureux qui fait des plans sur les étoiles. bien trop rapidement.

hm hm. qu’il entend. qu’ils entendent. et il tourne la tête vers l’entrée. une femme est là. une infirmière. elle est rouge, elle aussi. et jihei se demande depuis quand elle est là. peut-être qu’elle a tout vu. peut-être qu’elle les a jugé. mais elle sourit. alors son jugement aura été positif. je suis désolée de me mettre entre vous et vos projets messieurs, mais monsieur, vous ne pouvez pas rester pour la nuit. aussi dommage que ce soit. et aussi ressemblante soit la scène que vous venez de m’offrir, nous ne vivons pas dans un drama. il y a des règles dans cet hôpital, et elles sont les mêmes. pour tout le monde.

et elle attend, l’infirmière. de pieds fermes.
jihei la regarde, les yeux un peu suppliants. mais elle bouge pas, soulève les sourcils, sourit un peu plus. il sera toujours là demain, vous savez ?

et jihei regarde eri. et lui caresse une dernière fois la joue. se lève. sourit.
à très bientôt eri. je t’appelle bientôt, d’accord ?

et il se dirige vers la sortie. et il lâche pas eri des yeux. il sourit. et le regarde avec tout l’amour qu’il lui porte.

et lorsque la porte se ferme, il baisse les yeux.
le problème, madame l’infirmière, c’est que j’ai peur qu’il soit plus là moi, demain.


©️ SIAL — icons bonnie

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
on peut donner bien des choses à ceux que l'on aime. des paroles, un repos, du plaisir. tu m'as donné le plus précieux de tout : le manque. il m'est impossible de me passer de toi, même quand je te vois, tu me manques encore.
No Jihei
Admin
☆ MESSAGES : 245 ☆ ARRIVÉE : 19/09/2017 ☆ PSEUDO : bermudes. ☆ DC : noriko, la cynique misanthrope & nayung, la... la nayung. ☆ AVATAR : taehyung. ☆ CRÉDITS : casualty ♥ ☆ WONS : 127
(des)astres #Jihei - Page 2 Tumblr_ola0yjXT6i1uxvblzo1_400

Don’t leave me at the end of the cold world but come back to my side. Come back home, can you come back home ?

(des)astres #Jihei - Page 2 Tumblr_owgxbj6NiF1w2xtdto2_540

I’m pushing back all the pain. I’m still waiting for you like this. Now you gotta do what you gotta do.

(des)astres #Jihei - Page 2 Tumblr_owbvrv3RUp1ww0k07o2_r1_540


☆ ÂGE : 22 ans.
☆ OCCUPATION : étudiant en informatique.
☆ STATUT/ORIENTATION : en couple. j'crois. homosexuel.
☆ POINTS : 414


(des)astres #Jihei - Page 2 Empty

Sujet: Re: (des)astres #Jihei   

Contenu sponsorisé

(des)astres #Jihei - Page 2 Empty
 
(des)astres #Jihei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ENTROPY :: Tea time :: Données brouillées :: RPs terminés-
Sauter vers: