contexterèglementguideannexesinformationsgroupesbottinscénariospartenariats
membres du mois
+ 200 wons !
Jolies pièces de bois, pions vêtus de l’illusoire blanc ou du noir infâme manipulés entre leurs doigts experts dans cette nouvelle ville lumière. C’est leur couleur qui font aujourd’hui battre vos coeurs ; oubliez le passé, oubliez ce monde d’où vous venez car aujourd’hui vous n’êtes que de simples soldats destinés à leur faire remporter la victoire. À qui devrez vous allégeance ; plierez vous devant la science, l’esprit, la malice ou la décadence ? Faites votre choix, remportez la partie, car c’est le seul moyen de survivre au coeur d’Entropy. + plus



FERMETURE DU FORUM

forum city-fantastique — célébrités asiatiques mais aussi occidentales — l'action se déroule à séoul en corée du sudaucune ligne minimum par post



+ 29 octobre 2017 — version 2 enfin arrivée ! plus d'informations ici !
+ 14 octobre 2017 — soirée chatbox à 20h les chats ♥
+ 6 octobre 2017 — publication des premières rumeurs du black jack. réagissez ici !
+ 29 septembre 2017 — lancement des missions spécifiques + promotion de no jihei en tant qu'admin !
+ 17 septembre 2017 — ouverture du forum !
nouveautés
eye candy → hyosang


 


eye candy → hyosang
Partagez | 

Sujet: eye candy → hyosang    Ven 22 Sep - 20:06
eye candy

———
———


Je suis au café avec deux jolies filles qui sont en train de me raconter leurs vies dont je n'ai absolument rien à foutre pour être honnête. Non pas que je sois en général désintéressé au contraire, mais je ne les connaissais pas vraiment. Et puis de toutes façons, je préférais de loin être celui qui raconte sa vie plutôt que celui qui écoute. Si j'devais écouter les petites vies de toutes les filles qui me collent au cul, j'aurais pas fini. Je bois mon café en souriant avec insistance en attendant que quelque chose (n'importe quoi) ne m'aide à m'échapper et c'est mon téléphone qui me sort de ma torpeur. Je l'attrape tellement précipitamment entre mes doigts fébriles que je l'envoie valser au sol, deux mètres plus loin. « Chiottes. » J'esquisse un sourire à l'adresse des deux filles qui gloussent comme des idiotes mais ça me dérange pas. J'aime avoir leur attention. Je vais vaillamment ramasser mon téléphone, qui sonne toujours, dérangeant au passage l'intégralité des clients du café. Tout le monde me jette des regards haineux que je ne remarque pas, trop obnubilé par les caractères qui s'affichent sur mon téléphone. Numéro inconnu. Je décroche jamais quand je connais pas le numéro, jamais. Parce que c'est toujours des filles qui me hurle dans les oreilles ou me demande de les emmener au resto. Je sais pas vraiment pourquoi mon pouce glisse sur l'écran pour décrocher. Peut-être pour échapper à mon rendez-vous pourri. « Allô ? » J'écarquille grand les yeux. « Maman ? Maman, y a quoi ? Il s'est passé quoi ? C'est Momi ? » Je commence à paniquer en entendant ma mère renifler. Elle pleure pas beaucoup ma maman. Presque jamais en fait. Je commence à imaginer le pire dans ma tête, mon frère mort dans un fossé par exemple. « L'hôpital de Yongon-Dong a appelé. C'est Hyosang il- » Le sang bat tellement fort contre mes tempes que le monde entier devient flou. J'entends plus rien que ce son perçant qui me fait perdre la tête. Hyosang. Je glisse mon téléphone dans ma poche, me relève et je sors du café sans jeter un regard en arrière. J'ai peur. Je suis terrifié. Je hèle un taxi, probablement pour la première fois de ma vie, je me serais jeté en travers de la route pour l'arrêter s'il l'avait fallu. Parce que j'étais pressé. Je devais aller à l'hôpital, tout de suite. Roule plus vite, roule plus vite. Je me mords la joue jusqu'à sentir le goût du sang envahir mon palais. Le crissement des pneus contre l'asphalte résonne et je jette quelques billets au chauffeur en sortant pour courir jusqu'à l'accueil. L'air d'un démon en Enfer, je demande le numéro de chambre de Hyosang. 212, deuxième étage. Je monte les escaliers quatre à quatre, incapable d'attendre l'ascenseur. J'dois savoir, savoir ce qu'il a, savoir qu'il va bien. Je m'arrête brusquement devant la porte, observant la chambre à travers la vitre. Mon regard se pose sur ses traits tirés et mes yeux papillonnent. J'ai envie de pleurer. Alors je me recule, je me mets dos au mur et je ferme les yeux, assez fort pour voir des points lumineux. Ca fait une éternité que je l'ai pas vu, Hyosang. Tellement longtemps en fait, que je viens de me souvenir de la beauté de son visage, de la façon dont il se tient, dont il rit. J'avais presque tout oublié et ça m'est revenu d'un coup. Comme le rythme de cette chanson qu'on connait par coeur mais qui nous échappe quand on ne l'entend pas. Je passe mes mains sur mon visage, me compose un sourire fragile et entre. Je m'assois (ou plutôt me jette) sur le lit, à côté de lui et écarte un mèche de cheveux de son visage. Mon sourire gagne mes yeux, lumineux. « Sangie... » Mon coeur bat toujours la chamade même si y a plus de raison. Parce que maintenant je le vois, j'attrape sa main dans la mienne, je sais qu'il est là, bien vivant, avec moi. Je le regarde, par-dessous ma chevelure flamboyante. « Il a fallu que tu sois blessé pour que tu reviennes ? » Même quand j'étais à l'hôpital t'es pas revenu. Ma mère n'avait pas réussi à le joindre, mais quand même. Je me demandais, s'il avait su. S'il était au courant. Alors je le glisse innocemment. « J'suis pas inquiet. Tu vas te remettre. J'étais un étage plus bas moi. » Je le regarde malicieusement avant de l'inspecter sous toutes les coutures, lui enlevant même son drap, révèlant sa semi-nudité à mes yeux curieux. « T'as quoi ? »

©️ SIAL — icons @poembyul

avatar
Invité
Invité

 
eye candy → hyosang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quite cute: ral quite cute, play time & candy yum yum
» Candy Yum Yum en Belgique?
» Korean Candy
» Mes Lucie village / Baby candy / Koedachan MàJ p6
» ral mac candy yum yum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ENTROPY :: Tea time :: Données brouillées :: RPs terminés :: RPs abandonnés-
Sauter vers: