contexterèglementguideannexesinformationsgroupesbottinscénariospartenariats
membres du mois
+ 200 wons !
Jolies pièces de bois, pions vêtus de l’illusoire blanc ou du noir infâme manipulés entre leurs doigts experts dans cette nouvelle ville lumière. C’est leur couleur qui font aujourd’hui battre vos coeurs ; oubliez le passé, oubliez ce monde d’où vous venez car aujourd’hui vous n’êtes que de simples soldats destinés à leur faire remporter la victoire. À qui devrez vous allégeance ; plierez vous devant la science, l’esprit, la malice ou la décadence ? Faites votre choix, remportez la partie, car c’est le seul moyen de survivre au coeur d’Entropy. + plus



FERMETURE DU FORUM

forum city-fantastique — célébrités asiatiques mais aussi occidentales — l'action se déroule à séoul en corée du sudaucune ligne minimum par post



+ 29 octobre 2017 — version 2 enfin arrivée ! plus d'informations ici !
+ 14 octobre 2017 — soirée chatbox à 20h les chats ♥
+ 6 octobre 2017 — publication des premières rumeurs du black jack. réagissez ici !
+ 29 septembre 2017 — lancement des missions spécifiques + promotion de no jihei en tant qu'admin !
+ 17 septembre 2017 — ouverture du forum !
nouveautés
dearly beloved → dowon


 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

dearly beloved → dowon
Partagez | 

Sujet: dearly beloved → dowon    Mer 4 Oct - 14:29
dearly beloved

———
———


il doit lui montrer quelque chose. il doit souligner sa cachette secrète, il doit promettre aussi, de préférence sous un cerisier, que rien ne sera dévoiler. il doit, dowon, lui ouvrir les deux portes bien fermées sur ses plus grandes hontes ou fiertés. il doit lui montrer quelque chose. quelque chose qui peut être si vaste et si petit, quelque chose qui n'est pas assez clair pour lui permettre de se faire une idée, quelque chose qui ne dessine pas les formes d'un objet, d'une personne ou encore d'un idéal. l'inspiration profonde, les mains flanquées dans les poches de son sweat, capuche sur la tête, l'air d'un mauvais garçon prêt à déglinguer les vitres d'une bagnole, sunwoo qui entre dans l'établissement, qui attend, salue poliment de la tête une dame qui lit un magazine, posée sur une chaise - et quelques employés qui s'activent dans la salle principale, à l'arrière. sunwoo qui ne se fait pas prier, sunwoo qui, impatient se fraie un chemin pour aller dans les coulisses - enfant intenable qui veut comprendre comment le tour du magicien fonctionne, qui n'a pas cette envie de tout laisser sur le compte d'hypothétiques pouvoirs. et enfin, enfin l'allure qui se montre, la carrure reconnue à trop de reprises derrière une porte vitrée - la pause clope sans doute bien méritée. alors il l'ouvre sunwoo, s'adosse dans l'ouverture en le dévisageant.
- quel patron exemplaire. rire qui peine à passer la barrière de ses lèvres, cependant tenté de le faire sur le ton de l'humour cassant dont il est seul maître à bord. il se penche, lui pique le bâton blanc, arrache une latte qu'il fait sortir par son nez. dowon devenu si grand en si peu de temps - dowon le chien galeux qu'a débarqué y'a quelques années déjà, sac sur le dos, l'impression d'avoir raté le coche ou toute une vie à cause de ses décisions. t'as fait quoi encore ? qu'il souligne avec son timbre sérieux. sunwoo incapable de se dire qu'il a tout pu entreprendre sans capoter quelque part, dowon un peu trop jeune qui réapprend à marcher, mais qui tombe aussi beaucoup - avec lui dans l'ombre pour le rattraper. sourire qui se fraie doucement un chemin sur sa face éreintée, qui vient passer une main dans sa propre nuque pour la faire craquer.
- t'as de la chance qu'hosung m'ait donné ma journée.
heureux sunwoo, pourtant, d'être présent. heureux sunwoo, pourtant, de se sentir important. heureux, de pas le sentir se figer, s'étioler, se faire grain de sable - ne plus jamais se faire attraper.

©️ SIAL — icons bonnie

Voir le profil de l'utilisateur

_________________

4.48 psychose ✧ mon esprit est déchiré par l'éclair, qui s'élance de derrière le tonnerre. à quoi je ressemble ? à l'enfant de la négation. d'une chambre de torture à l'autre, une ignoble succession d'erreurs sans rémission.
avatar
Admin
☆ MESSAGES : 319 ☆ ARRIVÉE : 08/09/2017 ☆ PSEUDO : kinjiki ☾ // laura ☆ DC : noway. ☆ AVATAR : woo jiho ((zico/blockb)) ☆ CRÉDITS : laurenamour. ♡ ☆ WONS : 358

le corps et l'âme ne peuvent jamais être mariés. j'ai besoin de devenir ce que je suis déjà et gueulerai à jamais contre cette incongruité qui m'a voué à l'enfer.


et faire l'amour avec toi à trois heures du matin et peu importe peu importe peu importe comment mais communiquer un peu de / l'irrésistible immortel invincible inconditionnel intégralement réel pluri-émotionnel multispirituel tout-fidèle éternel amour que j'ai pour toi.



☆ ÂGE : 27 ans, tiraillé entre jeunesse et basculement.
☆ OCCUPATION : petit prince de la robotique, fasciné, façonné, amené dans ce monde pour créer - et insuffler la vie à ces carapaces métalliques inanimées. ((roboticien))
☆ STATUT/ORIENTATION : ((obsession)) aimer, posséder, casser, réparer, s'excuser. amoureux transi.
☆ POINTS : 469



Sujet: Re: dearly beloved → dowon    Sam 14 Oct - 18:08
dearly beloved

———
———

Il se fait grand dowon.

Sourire de fierté qui vient, étendu là, qui bouffe la moitié du visage autant que la fumée opaque. Ça s'envole vers le ciel, comme une colombe pas abîmée, comme un morceau de rêve qu'on veut pas lâcher. Il expose un peu, aussi, l'envie de crier j'ai réussi & de lancer les doigts en l'air. Et probablement de montrer que même lui, le gosse aux rêves pas bien grands mais à la recherche de sensations d'ailleurs, il n'a besoin de personne pour se surpasser, pour sortir la tête de l'eau qui monte, qui monte – il suffit juste de se donner les moyens.
Sorte de persévérance aveuglée.

(t'abuses pas un peu, dowon ?)

parce que y'a le coup de pouce pas volé, il va pas allonger le nez. Y'a toujours eu le soutien, le même qu'il est venu chercher la tête baissée et l'air pas malin y'a quelques années. Il était seul, mais lui, lui il l'a jamais lâché. Semblables à de faux jumeaux, qui restent côte à côté même quand la bâtisse menace de s'effondrer, et ce sera toujours ainsi il en doute pas ; jusqu'à la mort, même.

Il s'amuse à faire quelques cercles pas fameux, à étendre la patte en avant et l'autre contre le mur – dossier griffonné & bossu qui lui défonce le dos alors que l'asphalte de l'arrière boutique est sa seule compagnie. Temporaire. Parce qu'il a dit qu'il serait là, à dowon, il a dit qu'il viendrait et qu'il verrait.

(ce qu'il a fait, ce qu'il a accompli.)

dowon se contente de tourner un peu la tête quand l'autre débarque. Le regard de haut en bas, qui le dévisage, qui le bousille quand il se fait attraper sa gourmandise, et les lèvres qui bougent même pas pour répondre à l'humour un peu douteux de l'ami. - j'en ai d'autres tu sais. Parce qu'il ne s'agirait pas de froisser la bête ; de répondre par l'offensive aussi tôt, aussi vite. Dowon qui se tient un peu à carreaux. - comment ça encore ? Qu'il semble s'offusquer ; sa langue claque, ses sourcils se froncent brièvement. A peine arrivé qu'il décide déjà de provoquer. Alors il récupère l'objet blanc entre les lèvres de l'autre, avant de le raccourcir encore un peu. - nan, hosung a de la chance que t'arrives à le supporter tous les jours. Ricanement même pas retenu. C'est une pique bien méritée, pour le boss qui lui vole assez longtemps sun pour qu'il ait envie de se venger.

- tu viens ? c'est la question qui ne nécessite pas vraiment de réponse concrète, tandis que le bâton de nicotine entre les dents quitte les lippes gercées pour venir s'écraser sous la godasse déchirée. Dowon qui n'attend pas, monture pressée qui traîne pourtant des pieds jusqu'à la l'ouverture, probablement pour se rassurer, pour ne pas sembler agir comme un être pressé, et aussi pour se rappeler qu'il ne sera pas déçu de lui, pour une fois. dowon s'engouffre dans la planque sans même entendre ses pas sur les siens – bousculé par la fraîcheur qui se perd à l'entrée, il avance, dévale quelques escaliers & longe le mur de ses doigts jusqu'à une discontinuité qu'on voit pas sans s'y attarder. Puis il fouille ses poches pour y choper son trousseau de clefs en plissant des yeux, présence même de la concentration qui se dessine sur son visage. En jetant un bref coup d'oeil à l'intrus qui le rejoint vite - alors il ouvre la caverne, le secret bien gardé, lui offre un geste de la main pour l'inciter à le découvrir puis il referme la porte derrière eux.
- voilà. sunwoo pas fait pour ce monde-là, mais dowon qui est prêt à lui prouver qu'il en est capable, qu'il peut -

(faire quelque chose de concret, qui tient la route.)

Alors qui dévoile tout – qui laisse ses yeux se perdre dans la pièce coffre fort, sur les étalages d'interdits, sur les quelques joints frais encore posés sur la table au centre, éclairée par la faible lumière. - pour le coup, si même toi t'as rien grillé, c'est que la couverture marche pas trop mal. Lui aussi s'est fait avoir ; laverie pas moisie, pas de luxe non plus mais assez potable pour croire que y'a que ça. Que y'a rien d'autre caché, à la façon d'une neige trop épaisse qui étoufferait le lac gelé. - on est une dizaine sur le coup. Tous de confiance, croix de bois, croix de fer. - qu'est-ce que t'en penses ? Dowon pas sûr pourtant, qu'il approuve, qu'il saute de joie. C'est le niveau au-dessus, c'est le croche-patte qui le fera tomber pour de bon s'il s'entrave.
Mais relax.
Il se fait pas attraper dowon.


©️ SIAL — icons skate vibe

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 81 ☆ ARRIVÉE : 17/09/2017 ☆ PSEUDO : skate vibe. ☆ AVATAR : babe dean ☆ CRÉDITS : ©kozmic blues. ☆ WONS : 157



Feeling low sometimes
when the light shines down
Makes me high
Can you feel it ?
Can you f e e l it ?



I'll pick you up in my car
And we'll paint the town
Just kiss me baby
And tell me twice
That you're the o n e for me




☆ ÂGE : traits pas encore rongés par le temps qui se dévoilaient narquoisement y'a déjà vingt-six ans.
☆ OCCUPATION : monsieur vous refile herbe & pétards de qualité contre quelques bouts de papier couleur jade ; l'affaire a vraisemblablement dérapé - au point de s'exposer, de tirer la langue aux flics quand ils ont le dos tourné.
☆ STATUT/ORIENTATION : palpitant confisqué ; depuis quelques temps déjà.
☆ POINTS : 300



Sujet: Re: dearly beloved → dowon    Sam 21 Oct - 21:27
dearly beloved

———
———


dowon fierté. dowon qui réclame, qui cherche l'attention au détour de quelques larcins - bêtises enfantines à l'échelle d'un adulte. dowon qui sans cesse remue le couteau, non pas dans la plaie, seulement dans le mur - comme une vie un peu ratée aux yeux des autres, une vie pleine pour les siens. dowon qui sans cesse fait tourner une minuscule galaxie tant ses idées s'entrechoquent, se déglinguent, tant ses décisions sont parfois à prendre sous un angle jamais perçu - non pas visionnaire, seulement artiste. dowon qui se propulse sur une autre planète, cherchant monts et merveilles pour modifier la sienne. dowon qui veut que le bien, qui veut juste un peu plus que le respect volé le jour où la porte a été claquée - la disparition soudaine, le fils han perçu en tant qu'haine. et toujours, toujours, jusqu'à jamais, dowon récupéré sur le pas de la porte, la mine défaite, les sacs sur son dos - trop lourds pour son squelette de verre.
dowon qui n'a jamais demandé les clefs -
dowon qui s'est tout simplement, imposé - une évidence, une évidence jamais oubliée, une évidence sans laquelle le sens aurait une tout autre consistance. une évidence, sans laquelle tout tournerait trop simplement - les aiguilles d'une monstre. et ça fait comme un retour dans le temps, ça se mélange, les chiffres qui s'entassent, l'incompréhension des heures qui passent - trop d'années perdues à s'engueuler, se taper dessus. sans se séparer, sans décider de couper le fil d'ariane qui le mène toujours au centre du labyrinthe. sunwoo qui suit, sunwoo qui continue en gardant les mains dans les poches, qui fronce les sourcils en plissant le bout du nez - qui s'attend à tout, à rien, qui s'attend à une explosion, à la fin du monde. puis le discours -
ah ce beau discours -
tant attendu - tant répété -
dowon touchant dans sa démarche qui lui arrache une mine surprise, qui le fait hausser les sourcils en regardant d'un oeil de juge la marchandise empaquetée. puis le plafond, puis le sol, puis l'odeur singulière - inconnue.
- ouais mais... quelques pas, à se rapprocher des plastiques de manufacture douteuse. un doigt qui vient s'enfoncer, presque avalé par les herbes qui pourraient aisément devenir une pâte à pain. t'as pas peur de l'humidité ? j'dis pas que c'est une mauvaise couverture. juste que - tu devrais peut-être revoir comment protéger ton matos. sunwoo à la réflexion toujours piquante, morceau qui se met sur la langue, ne reste alors qu'à subir les conséquences. sunwoo qui subitement se met à penser à une manière de faire plus - et dowon qui attend l'approbation.

- mais hm. ouais, c'est pas moi qui va m'lancer là-dedans mais.
pause.
- c'est cool pour toi. tant que tu t'fais pas choper.

sunwoo qui l'aurait préféré sur les bancs de l'école à rentrer dans les normes. sunwoo qui l'aurait préféré, avec toutes ses capacités, faire d'autres méfaits qui parleraient encore - mais qui ne juge pas. sunwoo au regard paisible, qui sans haine, sans dégoût, se pose sur l'ami - le frère.
- si tu termines en taule, j'te déglingue dowon.
le semblant de sourire à l'appui - étoile filante.

©️ SIAL — icons bonnie

Voir le profil de l'utilisateur

_________________

4.48 psychose ✧ mon esprit est déchiré par l'éclair, qui s'élance de derrière le tonnerre. à quoi je ressemble ? à l'enfant de la négation. d'une chambre de torture à l'autre, une ignoble succession d'erreurs sans rémission.
avatar
Admin
☆ MESSAGES : 319 ☆ ARRIVÉE : 08/09/2017 ☆ PSEUDO : kinjiki ☾ // laura ☆ DC : noway. ☆ AVATAR : woo jiho ((zico/blockb)) ☆ CRÉDITS : laurenamour. ♡ ☆ WONS : 358

le corps et l'âme ne peuvent jamais être mariés. j'ai besoin de devenir ce que je suis déjà et gueulerai à jamais contre cette incongruité qui m'a voué à l'enfer.


et faire l'amour avec toi à trois heures du matin et peu importe peu importe peu importe comment mais communiquer un peu de / l'irrésistible immortel invincible inconditionnel intégralement réel pluri-émotionnel multispirituel tout-fidèle éternel amour que j'ai pour toi.



☆ ÂGE : 27 ans, tiraillé entre jeunesse et basculement.
☆ OCCUPATION : petit prince de la robotique, fasciné, façonné, amené dans ce monde pour créer - et insuffler la vie à ces carapaces métalliques inanimées. ((roboticien))
☆ STATUT/ORIENTATION : ((obsession)) aimer, posséder, casser, réparer, s'excuser. amoureux transi.
☆ POINTS : 469



Sujet: Re: dearly beloved → dowon   

Contenu sponsorisé

 
dearly beloved → dowon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ENTROPY :: Quartiers de Séoul :: Autres quartiers-
Sauter vers: