contexterèglementguideannexesinformationsgroupesbottinscénariospartenariats
membres du mois
+ 200 wons !
Jolies pièces de bois, pions vêtus de l’illusoire blanc ou du noir infâme manipulés entre leurs doigts experts dans cette nouvelle ville lumière. C’est leur couleur qui font aujourd’hui battre vos coeurs ; oubliez le passé, oubliez ce monde d’où vous venez car aujourd’hui vous n’êtes que de simples soldats destinés à leur faire remporter la victoire. À qui devrez vous allégeance ; plierez vous devant la science, l’esprit, la malice ou la décadence ? Faites votre choix, remportez la partie, car c’est le seul moyen de survivre au coeur d’Entropy. + plus



FERMETURE DU FORUM

forum city-fantastique — célébrités asiatiques mais aussi occidentales — l'action se déroule à séoul en corée du sudaucune ligne minimum par post



+ 29 octobre 2017 — version 2 enfin arrivée ! plus d'informations ici !
+ 14 octobre 2017 — soirée chatbox à 20h les chats ♥
+ 6 octobre 2017 — publication des premières rumeurs du black jack. réagissez ici !
+ 29 septembre 2017 — lancement des missions spécifiques + promotion de no jihei en tant qu'admin !
+ 17 septembre 2017 — ouverture du forum !
nouveautés
karma makes jokes. (eridan) - Page 2


 


karma makes jokes. (eridan)
Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujet: Re: karma makes jokes. (eridan)    Dim 5 Nov - 17:19
karma makes jokes

———
———

il sait pas vraiment ce qui lui prend, à jihei. mais il aime la nouvelle assurance qu’il a acquit. il pourrait s’dire que minha a pas rien à voir avec ça, mais il pense à autre chose, là, dans l’immédiat. il pense à cette scène qui se déroule sous ses yeux. une scène qui paraît tellement clichée qu’il aurait pu la rêver. il l’a déjà fait, probablement. et il se dit que c’est quand même vachement bête, de pas se souvenir de ses rêves.
il s’concentre sur eridan. il s’est laissé tomber sur le lit. il s’est laissé attirer contre lui. et jihei arrive à penser à rien d’autre qu’à son visage, à eridan. près, si près du sien. il se sent pas rougir. peut-être qu’il rougit pas. peut-être que pour lui, c’est quelque chose de tellement évident, de tellement attendu, mais normal. après tout, il l’a déjà vécu, le visage d’eridan, juste face au sien. c’est juste.
différent.
comme nouveau.
comme une première fois.
une belle première fois.

et ce qui est sûr, c’est que c’est ce qu’il ressent, eridan. comme une première fois.
avec cette proximité, jihei peut l’observer. le détailler. il a l’impression de le connaître par coeur, et pourtant, il se prend à découvrir de nouvelles choses. il se prend à découvrir quelques endroits de son visage, un peu plus sombres que les autres. des tâches de rousseurs, boutons, ou des résidus des larmes que.
eridan a pleuré. pour lui.
parce qu’il avait peur qu’il se réveille pas. et il est pas certain de si ça devrait lui faire plaisir. mais c’est le cas. après tout, il a pleuré. et il doit être fatigué d’avoir pleuré. d’être resté à son chevet. s’il y est resté, après tout. mais jihei est heureux.
parce qu’il a fait tout ça. pour lui.
pas pour jinsun.
pas pour quiconque d’autre.
pour lui.

et puis, avec tout le reste, jihei, il a de quoi être heureux. il a de quoi être heureux, parce que enfin, enfin, eridan a décidé d’arrêter de fuir, d’arrêter d’avoir peur. et c’est pas le fait qu’il ait arrêté d’être peur et qu’il ait accepté ses sentiments qui lui fait le plus plaisir à jihei.
c’est que c’est grâce à lui.
que quelque part, grâce à jihei, il est devenu un peu plus courageux, peut-être.
que jihei est assez important pour lui pour qu’il réussisse à opérer des changements.
peut-être.

après tout, jihei est pas dans sa tête.
et c’est pas plus mal. il a bien assez de trucs dans la sienne..

et y’a sa main, à eridan. et jihei sourit. jihei rougit toujours pas. il en a pas l’impression en tout cas. et pourtant, quand eridan passe son doigt sur sa joue, son doigt est froid. étonnement froid. peut-être qu’il a plus chaud qu’il le pensait. peut-être, peut-être, qu’il rougit.
et un regard à eridan lui montre qu’il est pas le seul.

une proposition. il veut bien qu’il le sert dans ses bras.
une autre. il veut bien qu’il l’embrasse.

et le sourire débile que jihei avait probablement sur le visage disparaît. il veut pas que ce soit un moment drôle. il veut pas que ce soit un moment qui puisse être prit pour de la rigolade.
il veut que ce soit sérieux. assez sérieux pour les deux s’en souvienne. jihei se dit que ce sera peut-être la seule chose qui permettra à créer une barrière. un enclos. pour empêcher eridan de s’enfuir. de nouveau.
il sent les mains d’eridan dans sa nuque. et il s’approche, doucement.
il sait pas trop ce qu’il fait. ça fait bien trop longtemps qu’il a pas embrassé quelqu’un et qu’il s’en souvient.
il prend pas l’temps de penser à celui qu’il a embrassé mais dont il se souvient pas.
parce que c’est pas le moment. et qu’il aura tout le loisir d’se flageller plus tard pour le mal que ça fera à eridan quand il l’apprendra. mais pour le moment.
pour le moment, il veut pas y penser.

et il s’approche de son visage, et très délicatement. trop. presque. comme s’il touchait une statue de verre brisée sur le point d’éclater en morceau, il pose ses lèvres sur celles d’eridan.
et il les laisse là. parce que y’a cette douceur, cette chaleur. qui lui disent que c’est là, juste, exactement, là. qu’elles sont censées être.


©️ SIAL — icons julia & unknown

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
on peut donner bien des choses à ceux que l'on aime. des paroles, un repos, du plaisir. tu m'as donné le plus précieux de tout : le manque. il m'est impossible de me passer de toi, même quand je te vois, tu me manques encore.
avatar
Admin
☆ MESSAGES : 245 ☆ ARRIVÉE : 19/09/2017 ☆ PSEUDO : bermudes. ☆ DC : noriko, la cynique misanthrope & nayung, la... la nayung. ☆ AVATAR : taehyung. ☆ CRÉDITS : casualty ♥ ☆ WONS : 127


Don’t leave me at the end of the cold world but come back to my side. Come back home, can you come back home ?



I’m pushing back all the pain. I’m still waiting for you like this. Now you gotta do what you gotta do.



☆ ÂGE : 22 ans.
☆ OCCUPATION : étudiant en informatique.
☆ STATUT/ORIENTATION : en couple. j'crois. homosexuel.
☆ POINTS : 414



Sujet: Re: karma makes jokes. (eridan)    Lun 6 Nov - 12:41
karma makes jokes

———
———

Les mots dansent fièrement hors de sa bouche, mais encore une fois ses expressions le trahisse. Il le provoque d’un embrasses-moi si tu l’oses, mais ses yeux lui supplie presque de réaliser sa requête qu’il n’osait lui-même entreprendre, lui-même pris d’une soudaine timidité depuis qu’il s’était confessé…. jusqu’à ce qu’il s’avance. Il s’avance, s’avance, convaincu de connaître sa réponse et impétueusement il offre ses lèvres au plus âgé et n’attend plus que sa sentence pour succomber; parce qu’il en a toujours rêvé de se faire couper le souffle par la tendresse d’un baiser — de son baiser. Il en avait toujours rêvé, là où il l’avait déjà fait avec Minha; elle était son exutoire, mais c’était lui qu’il s’imaginait, c’était lui et ses doigts qui brûlaient sa peau en ces obscures soirées. Ses yeux s'écarquillent sous les idées osées qui le submerge, sous son envie, ici d’mourir sous la brutalité de leurs sentiments, sous la délivrance de leurs âmes exaltées. S’il cessait de respirer, pensait-il, à cet instant précis Eri ne le regretterait sûrement pas. ce serait une belle mort.

Il était si proche désormais, rendant la distance qui séparait leurs visages presque vitale et indéfinissable, il sent son souffle s’écraser contre sa peau, son nez presque percuter le sien. Jihei est comme une fresque unique aux teintes éparses et variées qui changent à chaque jour. Parfois il ressemblait à cet ami, parfois à cet amant. Aujourd’hui il ressemblait aux galaxies et aux plus belles constellations. Eridan il avait son regard se fige dans le ciel doré qui parcourait ses orbes lumineuses, il a ses doigts qui se perdent dans la douceur de sa nuque et ses cheveux, tandis que les palpitations de son coeur perdent leur ancrage (ou était-ce celui de jihei?). Ses pensées s’entrechoquent de milliers de questionnement, de milles manière de décrire un peu mieux ce qu’il ressentait; mais le plus âgé fonce sur lui et il n’a le temps de le réaliser qu’il sent ses lèvres emprisonnées par une douceur unique qu’il n’avait jamais connu auparavant.

Il se fige une micro-seconde, ses lèvres, ses yeux, son visage. Il a les pensées qui s’embrouillent; il pense qu’il rêve et peut-être que c’était mieux ainsi. Il y la réalité de la situation qui le frappe; les conséquences et une crainte qui le gagne : peut-être la peur de regretter ce qu’ils allaient laisser derrière eux; cette page qui se tournait. Mais tout n’est qu’un lointain souvenir lorsque’il se laisse fondre pour la première fois face à l'éclairci. Cette délicatesse qui le gagne, c’était totalement différent de ce qu’il avait imaginé. C’était une vague de sentiments nouveaux qui le gagnait, y avait de la tendresse à profusion, une douceur unique lorsque leurs lèvres s’épousent à la perfection. il y avait aussi de l’hésitation peut-être, comme s’il était soudainement fait de porcelaine, comme s’il craignait qu’il se brise; il sourit Eri même s’il était déjà brisé. Il sourit parce qu’il est heureux. heureux d’être embrassé par l’être qui avait toujours hanté ses pensées.

Il s’envole, il a oublié où il se trouvait, peut-être quelque part dans l’univers ou bien sur terre. Il s’en fout, ce qu’il compte c’est qu’il est là, sur un nuage de douceur avec Jihei et ses lèvres qui l’embrassent. Sous la hâte il renforce l’emprise de ses bras sur sa nuque, l’emprisonnant un peu plus alors qu’il se laisse peu à peu happer de la sensation extatique de ce timide baiser. Et il ne bouge plus, il répond encore plus timidement, maladroit en dépit de l’envie qui le meurtrissait. Il aurait voulu faire mieux pour immortaliser l’instant, bien mieux afin d’être sûr de graver ce s o u v e n i r dans son esprit. Mais c’était comme une première fois qu’il venait de lui voler, les bras ballant d’incompétence et les joues rougies par l’intimité du geste tandis que son coeur s’était figé et ses yeux s’étaient perdus dans le décor. Ah Eridan s’était noyé dans les galaxies de ses yeux.

Et lorsque ses paupières se rouvrent sur lui, il s’écrase contre la réalité. Mais il n’a pas mal ni même peur. Il se redresse, il n’abandonne plus. Il ne fuit plus. Il n’a plus rien à cacher, rien à ôter. Il est sincère; il veut l’être et vient glisser ses mains de sa mâchoire à sa nuque, jusqu’à ses épaules avant de confier: écoute-moi bien parce que je ne me répéterai pas. et son coeur part à nouveau en vrille, il sent la chaleur lui monter aux oreilles, mais cette fois-ci il ne se laisse pas surprendre. Parce qu’il a désormais confiance en lui; en ce nous presque palpable. D’un appui sur son bras pour se déplacer, il décale jihei sur le dos et laisse sa propre tête retomber à quelque centimètre de la sienne en le surplombant.  jsuis parti parce que j’avais peur, pas de toi, pas de nous. mais de moi. j’ai réalisé que tu comptais beaucoup trop pour moi et… et j’ai pas assumé. je regrette. Sa main se glisse le long de sa joue, son souffle s’accélère, et alors que son regard s’accroche au sien, ses lèvres fines sont aimantés aux siennes. Il s’écrase contre elles avec ferveur, comme un équilibre fondamental qu’il se devait de retrouver. Eri il s’en fout d’être surpris, Eri il s’en fout qu’on méprenne la situation; il veut juste fusionner, entremêler son âme avec la sienne afin que l'instant l'éphémère devienne éternité.

Il profite de sa position pour guider l’autre; ses lèvres inconsciemment entrouvertes d’abord douces et timides puis gagnant en assurance, elles rougissent et malmènent leurs jumelles de quelques assauts audacieux. Il ferme ses yeux tandis que presque tout son être s’anime sous la bataille menée. Et sous l’obscurité qui se dévoile, c’est un nouveau monde qui se découvre sous l'effervescence de leurs souffles mélangés. C’est la douceur de l’amour qu’il éprouve, mais surtout la brutalité de sentiments trop longtemps cachés. C’est tendre, c’est chaud, Eri pourrait rester comme ça toute une journée si son souffle ne venait pas à lui manquer. parce qu’il se l’était dit; ses lèvres étaient faites pour lui.

Et alors que son souffle est encore saccadé, la peur le gagne lentement; celle de ne plus assumer, que le naturel revienne et qu’il se mette à fuir. Alors qu’il ne réfléchit plus, il s'époumone sans filtre avant d’être coupé j’ai essayé de t’oublier. mais je l’ai réalisé trop tard. les autres ne sont pas toi. Y a que toi qui peut me rendre comme ça.



©️ SIAL — icons julia & unknown

Voir le profil de l'utilisateur

_________________

   ☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
>
avatar
☆ MESSAGES : 80 ☆ ARRIVÉE : 17/09/2017 ☆ PSEUDO : Zest. ☆ AVATAR : Jk. ☆ CRÉDITS : queenshady; ☆ WONS : 155
⊹ .   ✫ * ⊹ *. * ⋆

Il hait,
il déteste,
il rejette,
il ne veut pas être sauvé.


il cherche la douce étreinte de la faucheuse
et ses baisers



« t'es beau lorsque tu vacilles, un pied dans le vide et l'autre qui s'accroche à des souvenirs.

c'est beau lorsque
t'essaies de vivre »

Eri s'exprime en #70c7ca



et si le bout du monde n'existe pas,
celui du mien,
c'est t o i





☆ POINTS : 258



Sujet: Re: karma makes jokes. (eridan)    Jeu 9 Nov - 20:14
karma makes jokes

———
———

jihei n’est plus une personne. jihei est un torrent d’émotions. jihei est aspiré par quelque chose de nouveau. quelque chose qu’il n’a pas connu depuis longtemps (trop longtemps), depuis sunwoo. il est aspiré dans un tourbillon de sentiments. et il aspire à rester là, le plus longtemps possible.
sa respiration haletante et ses joues rougies par l’asphyxie semblent pas forcément d’accord..
leurs lèvres se décollent, le temps d’un souffle. il a respiré, ça y‘est. et il veut y retourner. et son souffle est d’accord cette fois.
eridan par contre, manifestement pas.
il a même pas l’temps de manifester son désir, que les lèvres d’eridan sont déjà hors de portée. il s’est relevé. et pendant un moment, jihei a peur. jihei pense qu’il va s’enfuir. encore. et il pourrait pas le supporter. pas une fois de plus.
et surtout, surtout.
pas cette fois là.
pas après ça.
sauf qu’il se lève pas. il s’en va pas. il le regarde juste, et parle. lui parle. et jihei le sent sincère. et jihei boit ses paroles.
l’écouterait même s’il lui avait pas demandé. mais il l’a fait, il lui a demandé. alors jihei l’écoute avec plus d’attention encore. comme s’il le pouvait. fais un effort pour se concentrer sur sa voix, sur ses mots, et uniquement là dessus. il en oublie pas de respirer, c’est automatique, la respiration. mais il cligne pas des yeux, ouvre pas la bouche, arrête de bouger.
et se concentre.
vas-y, parle eridan. je t’écoute.

jihei se laisse pousser, bouge pas de lui même, oh non. sa concentration est ailleurs. à l’écouter. alors il se laisse faire. il retombe sur le matelas. et il a beau être inconfortable, jihei il a l’impression de tomber sur un nuage. sans la pluie condensée à l’intérieur.

et ce qu’il lui dit, eridan. il le grave. il le grave à l’intérieur de son cerveau, de son coeur, de son corps, de tout ses muscles, et de tout ses os. il le grave au plus profond de lui même. parce qu’eridan vient de lui expliquer pourquoi il fuyait. et que d’expliquer pourquoi il a fui, ça veut forcément dire qu’il se refuse à le refaire.
définitivement.
ça veut dire.
ça veut dire que jihei, jihei il aura plus à s’poser mille questions en le voyant.
ça veut dire que jihei il pourra faire les choses qu’il aura envie de faire sans avoir peur que le renard s'enfuit devant le photographe un peu trop bruyant.
un peu trop présent.

et eridan revient à lui. l’attention de jihei se déplace à la vitesse de flash. des oreilles, du cerveau, aux lèvres. et juste. juste aux lèvres. il est pas certain que l’coeur soit d’concert. après tout, il risquerait d’exploser sous ce surplus de sensation. non. il est juste guidé par un instinct, bien trop animal pour qu’il l’ai déjà vécu sans s’en souvenir.

et après tout, il l’a jamais vécu.
c’est la première fois que c’est violent. que c’est fiévreux, comme ça.

et le baiser qu’il partage est pas doux et empli de la promesse d’un futur possible, comme le premier, non. non ce baiser là va chercher autre chose, autre part. va chercher la promesse de deux hommes amoureux désireux de se connaître. bien plus qu’ils ne se connaissent déjà. se connaître d’une façon différente, d’une façon plus intime.
plus physique. aussi.
et c’est ce que ressent jihei, dans tout son corps.

et quand ils se séparent, de nouveau, jihei est rouge. jihei a du mal à respirer. jihei est essoufflé, et le regard qu’il lance à eridan est noir. trop. noir.
alors il baisse les yeux. parce que bah, ça reste jihei en vrai. et que ça, c’est pas jihei-like.
du tout.
ses pensées là, le sont pas.
alors il fait genre, qu’il les a pas. et il verra. pour plus tard, peut-être.
et eridan parle.
et jihei relève la tête.

ça lui brûle les lèvres de lui demander qui sont les autres. et même pourquoi il en a eu, d’autres. mais il réalise que lui aussi. et que lui, c’était pas voulu. et que si ça s’trouve, eridan et ses autres, ils sont jamais allé aussi loin que jihei et l’autre.
l’inconnu.

alors jihei sourit.
tu es le seul à me rendre comme ça depuis tellement. tellement longtemps eridan.
et au lieu de recoller leurs lèvres, il s’approche de lui et pose sa tête contre son torse. il veut sentir la chaleur d’eridan contre lui. il veut s’assurer que ses mots, ses actes, cette scène, il l’a pas imaginé.

il aurait pu lui demander de le pincer. mais finalement. un câlin, c’est bien aussi.


©️ SIAL — icons julia & unknown

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
on peut donner bien des choses à ceux que l'on aime. des paroles, un repos, du plaisir. tu m'as donné le plus précieux de tout : le manque. il m'est impossible de me passer de toi, même quand je te vois, tu me manques encore.
avatar
Admin
☆ MESSAGES : 245 ☆ ARRIVÉE : 19/09/2017 ☆ PSEUDO : bermudes. ☆ DC : noriko, la cynique misanthrope & nayung, la... la nayung. ☆ AVATAR : taehyung. ☆ CRÉDITS : casualty ♥ ☆ WONS : 127


Don’t leave me at the end of the cold world but come back to my side. Come back home, can you come back home ?



I’m pushing back all the pain. I’m still waiting for you like this. Now you gotta do what you gotta do.



☆ ÂGE : 22 ans.
☆ OCCUPATION : étudiant en informatique.
☆ STATUT/ORIENTATION : en couple. j'crois. homosexuel.
☆ POINTS : 414



Sujet: Re: karma makes jokes. (eridan)   

Contenu sponsorisé

 
karma makes jokes. (eridan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Karma
» Karma (Gelée de douche)
» Karma shower gel
» Les maisons ont-elles un karma ?
» Karma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ENTROPY :: Quartiers de Séoul :: Autres quartiers :: Hôpital universitaire de Séoul-
Sauter vers: