contexterèglementguideannexesinformationsgroupesbottinscénariospartenariats
membres du mois
+ 200 wons !
Jolies pièces de bois, pions vêtus de l’illusoire blanc ou du noir infâme manipulés entre leurs doigts experts dans cette nouvelle ville lumière. C’est leur couleur qui font aujourd’hui battre vos coeurs ; oubliez le passé, oubliez ce monde d’où vous venez car aujourd’hui vous n’êtes que de simples soldats destinés à leur faire remporter la victoire. À qui devrez vous allégeance ; plierez vous devant la science, l’esprit, la malice ou la décadence ? Faites votre choix, remportez la partie, car c’est le seul moyen de survivre au coeur d’Entropy. + plus



FERMETURE DU FORUM

forum city-fantastique — célébrités asiatiques mais aussi occidentales — l'action se déroule à séoul en corée du sudaucune ligne minimum par post



+ 29 octobre 2017 — version 2 enfin arrivée ! plus d'informations ici !
+ 14 octobre 2017 — soirée chatbox à 20h les chats ♥
+ 6 octobre 2017 — publication des premières rumeurs du black jack. réagissez ici !
+ 29 septembre 2017 — lancement des missions spécifiques + promotion de no jihei en tant qu'admin !
+ 17 septembre 2017 — ouverture du forum !
nouveautés
birds in cage ((noriko))


 


birds in cage ((noriko))
Partagez | 

Sujet: birds in cage ((noriko))    Lun 30 Oct - 20:21
birds in cage
(((noriko))
c’est l’heure,
(non, ne parlons pas de malheur.)
l’heure de sortir de sa zone de confort,
allez, un petit effort, yeongho doit cesser de se causer du tort.
enfin, il s’avance machinalement vers le bâtiment,
il appréhende tellement, pas du tout rassuré par son futur c h â t i m e n t.
il a encore la tête en l’air, c’est clair,
il souhaite simplement esquiver cet enfer :
une vérification de ses petites quenottes ?
ça ne lui dit rien de bien, il en grelotte.
il veut retourner dans ses croquis par millier,
une activité plus sûre, un loisir plus familier.
mais yeongho est encore bloqué dans son monde,
il vient bien trop en avance (quelle n é g l i g e n c e),
une demi-heure trop tôt,
et de perdue pour un peu de repos.
(tant pis pour lui, ô diable ses ennuis,
ils sont tous futiles,
il chasse de son esprit les pensées inutiles,
puis se réjouit, du peu des rêves qu’il poursuit.)
puis il sent derrière lui,
la douce présence qui le suit,
certainement un rendez-vous au même endroit ?
il ne se retourne pas, non, il ne veut pas embêter qui que ce soit,
il ne veut pas se mêler, il ne veut pas l’embêter,
les doigts maigres recherchent devant les portes encore fermées,
le bon bouton pour tout ouvrir,
puis il appuie, il orne son visage d’un doux sourire.
l’ascenseur ouvre et il te laisse passer, charmante demoiselle,
sans un mot, il préfère pas t’offenser, avec des paroles peu naturelles.
(yeongho est trop timide face à la v i e,
trop sensible face aux a v i s.)
il remarque que tu vas te rendre au même étage,
et songe que ça certainement le seul (et faux) instant de partage.
si seulement, cette secousse n’avait pas arrêté brusquement la cabine,
ce bruit sourd, ce tremblement, cette peur sont pourtant vrais et ils brisent la routine.
yeonhgo ne réalise pas encore, il perd l’équilibre et dégringole,
puis quelques secondes passées, il se masse le bras et s’affole :

- vous… vous allez bien, madame ?

il se doute que la réponse ne sera pas positive,
il sait tout cela, alors pourquoi cette phrase interrogative ?
toujours des paroles absurdes, il ne faudra pas qu’il s’étonne,
que tu l’ignores (il entend encore ses mots qui résonnent),
alors, il ne faudra pas plus insister,
((prendre le risque de se faire détester.))

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 52 ☆ ARRIVÉE : 25/09/2017 ☆ PSEUDO : evil triangle. ☆ AVATAR : chen (exo). ☆ CRÉDITS : sial. ♥ ☆ WONS : 121
c h e e s e ! !



☆ ÂGE : vingt ans.
☆ OCCUPATION : étudiant en arts + petits boulots en parallèle.
☆ STATUT/ORIENTATION : célibataire // demisexuel panromantique.
☆ POINTS : 305



Sujet: Re: birds in cage ((noriko))    Mar 31 Oct - 23:13
birds in a cage


elle marche dans la rue. elle voulait y aller en vélo, ou. d’une façon qui la ferait pas croiser des gens, avec leurs animaux. ils pensaient qu’elle était leur meilleurs amis parce qu’ils l’avaient croisé une fois, ou deux, au cabinet. faut que les gens arrêtent de penser qu’ils sont proches les uns des autres après deux rencontre. sérieux. c’est malsain.
mais elle a pas prit l’vélo, ni autre chose. parce qu’elle va chez le dentiste. et que pratiquement parlant, c’était pas évident. pas d’endroit pour se garer. pour laisser le vélo. avec ou sans antivoles. et un tout petit, vraiment tout petit, ascenseur. et le vélo serait jamais entré à l’intérieur.
à y penser, elle était pas complètement sûre que c’était possible d’entrer dans l’immeuble avec un vélo.

bref, elle est à pied.

elle croise des gens qui la saluent. qui lui sourient. qui lui font des coucou. alors elle met ses écouteurs. et elle marche. elle met pas de musique, non. elle se coupe juste du reste du monde. des bonjour incessant. les gens se disent pas souvent, bonjour. alors pourquoi à elle ? elle se demande si c’est les mêmes qui s’amusent à titiller un nid d’abeille. elle se demande si ces gens ont un minimum un esprit de conservation.
et puis, en fait, non. elle est pas énervée, noriko. elle a aucune envie de les frapper, ou de les étrangler, ou quelque autre pratique non autorisée par la loi.
non. elle a juste envie de passer au travers. l’un essaye de la retenir, probablement qu’il aime pas être ignoré.
mais elle se dégage, l’évite. et c’est assez évident manifestement. il repart. elle slalome, portant une attention toute précieuse à surtout n'effleurer, ne toucher, ne passer trop prêt de quelqu’un d’autre.

après tout, moins elle sent qu’ils existent, plus calme elle devient.

elle arrive devant le bâtiment. elle regarde son portable. elle est à l’heure. elle a un message de dohun en attente, mais elle le supprime rapidement sans prendre le temps de le lire. si ils veulent lui dire un truc, jae lui enverra un message. c’est bien le seul dont elle efface pas les messages dès qu’ils arrivent. lui et.
elle vaut même pas la peine que noriko y pense.
même sora, il a pas son numéro.
quand ils se croisent, c’est par hasard. et c’est rare.
et c’est bien comme ça.

elle range son portable dans sa poche, et elle ouvre la porte. devant elle, un jeune garçon. un petit homme. plus jeune qu’elle, à n’en pas douter. mais elle perd pas son temps à le détailler. ils sont rares, ceux qu’elle prend le temps, de détailler. il n’en fait pas parti. de ce qu’elle a vu de lui, le mot qui lui vient en tête pour le décrire, c’est benêt.

et un benêt vaut pas le coup d’être observé en détail.

il se décale sur le côté quand l'ascenseur arrive, la laissant passer. alors elle avance. entre dans l’habitacle. elle va pas le remercier. pas que ce soit volontaire. il a été bien élevé, tant mieux pour lui. il va pas le féliciter de la dextérité de ses géniteurs. c’est débile comme action.

exactement comme offrir un cadeau lors d’un anniversaire.
c’est le même principe.

et les portes se ferment. l'ascenseur commence à monter. doucement. et il s’arrête. pas à un étage. alors elle lève les yeux au ciel. et ravale un juron.
noriko reste droite, s'appuie derrière elle. mais manifestement, le benêt a pas la même réaction, se cogne le bras. oui. un benêt. pas doué.
elle prend une grande inspiration, et attend. regarde dans les boutons, en dessous des étages. une cloche attire son attention. le gamin est devant.

et il lui parle, à noriko.

elle le regarde, calmement. qu’est-ce que ça peut lui faire, si elle va bien ?
bonne éducation. hypocrisie.

ça va.

et noriko étant ce qu’elle est, elle se contorsionne pour passer son bras à côté de lui, et appuyer sur le bouton d’appel. sans le toucher. c’est ça le but. elle ramène son bras contre elle, et s'appuie sur la paroi derrière elle.
elle aurait pu lui demander de bouger, ou de le faire.

mais noriko, si elle a bien apprit un truc pendant ses vingt-cinq années de vie, c’est qu’on est jamais mieux servi que par soi-même.


copyright SIAL

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
« realistic »
there are a lot of animals out there, that can talk, walk, laugh. kill each other. dare tell me they're humans.
©crackintime
avatar
Admin
☆ MESSAGES : 96 ☆ ARRIVÉE : 03/10/2017 ☆ PSEUDO : bermudes. ☆ DC : jiji premier du nom, joli doux jihei. ☆ AVATAR : limbora. ☆ CRÉDITS : SKATE VIBE. ☆ WONS : 126

Je suis misanthrope,
et je hais le genre humain.

Quant à toi, je voudrais que tu fusses chien
pour pouvoir t'aimer un peu.


Ave Mary A, where did you go ?
How did you know to get out of a world gone mad ?
Help me let go of the chaos around me, the devil that hounds me.
I need you to tell me :
child be still




☆ ÂGE : 25 yo.
☆ OCCUPATION : infirmière vétérinaire, éducatrice canin, et membre d'un gang, nettoyeuse.
☆ STATUT/ORIENTATION : misanthrope.
☆ POINTS : 451



Sujet: Re: birds in cage ((noriko))    Mar 7 Nov - 0:45
birds in cage
(((noriko))
maintenant qu’il est enfermé,
aucune idée ne s’est mise à germer dans son esprit déformé,
il n’a jamais été informé,
de comment il fallait réagir, pris au piège dans une boîte en métal,
c’est tantôt brutal, (tantôt fatal).
mais yeongho aurait pu finir seul dans cette cage,
sans aucun instant de partage,
tu ne serais pas une simple inconnue, tu serais juste ailleurs,
(dans un monde m e i l l e u r).
parce que le petit simplet qu’il est,
n’a rien remarqué,
pas même ce bouton derrière lui,
(pouvant lui sauver la vie),
et tu devrais être bien agacé par cet idiot au sourire tracassé.
un court instant, il remet les pieds sur terre,
il allume avec l’aide de son téléphone, une douce lumière,
parfaite pour illuminer la cabine, où l’on n’y voit pas trop clair,
il se colle dans l’angle en prenant une inspiration,
lâchant ses muscles, son corps glisse, pendant sa lourde expiration,
un soupir, il respire et transpire, puis la panique empire.
et avec une niaise risette, il bredouille d’une voix fluette :

- c’est pas commun je... j’espère qu’on sortira de là.

bien, sûr, il était déjà stressé à l’idée,
de se faire arracher une dent ou deux,
il était si intimidé,
en imaginant cet acte douloureux.
il jette un oeil à l’écran de son appareil,
un monstre immense lui dévore le ventre,
et pourtant, il tente d’oublier, il essaye, se concentre,
il se demande ce qu’il aurait pu faire à une heure pareille,
dormir, regarder la télé, voir ses émissions préférées,
savourer une bonne tasse de thé, ou bien dessiner ?
ô, il est bien trop rêveur, il est bien trop perdu, si loin de son confort,
il pourrait moins s’affoler, si seulement il faisait plus d’efforts.

- j’espère que vous serez pas en retard.
((à cause de moi.))

c’est bien connu, le jeune farfelu,
s’inquiète et se nourrit d’espoir,
il pense aux autres alors qu’il est tellement exclu,
et se rejette la faute en silence,
(c’est o b l i g a t o i r e).

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 52 ☆ ARRIVÉE : 25/09/2017 ☆ PSEUDO : evil triangle. ☆ AVATAR : chen (exo). ☆ CRÉDITS : sial. ♥ ☆ WONS : 121
c h e e s e ! !



☆ ÂGE : vingt ans.
☆ OCCUPATION : étudiant en arts + petits boulots en parallèle.
☆ STATUT/ORIENTATION : célibataire // demisexuel panromantique.
☆ POINTS : 305



Sujet: Re: birds in cage ((noriko))    Jeu 9 Nov - 22:43
birds in a cage


elle aura pu se retrouver bloqué avec des centaines de personnes différentes. sur l’coup du moment, elle s’dit qu’évidemment, elle s’était retrouvée avec le benêt de service, inutile et incompétent. mais rationnellement, elle aurait pu se retrouver avec tellement, mais tellement pire. alors elle relativise. elle tourne dans son cerveau, en boucle, que ça aurait pu être pire. qu’elle aurait pu se retrouver avec un mec qui la drague, par exemple. à y réfléchir, le gars aurait probablement pas survécu à la panne. ou. pas forcément en bon état.
oui, elle est violente.
mais à s’faire draguer comme ça, sur la touche, juste parce que. ça donne pas envie de s’défouler les phalanges parfois ?

le benêt à d’la chance. il a l’air juste très con. et pas doué. mais pas méchant, pas plus que ça. il lui rappelle, à noriko, ce mec qui traîne toujours autour de jihya. c’est l’même genre. gentil petit naïf à la peau parfaite de porcelaine. ça déclenche pas les instinct protecteurs de noriko, plutôt ceux de forte pitié.

ils se feront bouffés à la première occasion.
par des hommes plus forts, plus imposants, qui veulent plus, et qui hésiteront pas à les réduire en bouillie.
c’est ça. de pas avoir d’importance.

il a l’intelligence quand même de faire de la lumière avec son téléphone. assez pour qu’ils puissent se croire dans un vieux mauvais film d’horreur.
à quand la vidéo de jigsaw ?
et noriko comprend rapidement qu’il se sent pas bien. qu’il est peut-être claustrophobe, ou peut-être juste que c’est juste les ascenseurs. et puis au final, noriko arrête de s’poser la question. elle se souvient qu’elle s’en fout. et que c’est franchement pas son sujet de préoccupation là, de suite.
qu’elle est bloquée. avec un gentil idiot, et qu’elle est en retard.

il parle, elle hausse les épaules. pour lui donner un semblant de réponse. pas sûre qu’il se rassurerait s’il comprenait qu’il était non seulement bloqué dans un ascenseur manifestement pas prêt d’être réparé, mais qu’il y était bloqué avec une misanthrope qui le déteste depuis qu’elle l’a aperçu de loin.
alors elle fait un effort. parce qu’elle veut pas avoir à le ranimer s’il tombe dans les pommes.
ou parce qu’il lui fait un peu penser à ses animaux en cage qu’elle soignait enfant.
le voyant de l’alarme est allumé, mais ni voix ni son annonçant la présence de quelqu’un. rien. un silence total. et noriko sent ses mains se resserrer sur elles-mêmes. fais chier.

et il lui parle de nouveau, le gamin.
l’enfant.
et elle le regarde. et lui ? qu’elle s’demande. il va pas l’être, en retard ? pourquoi il va s’intéresser à la vie des autres ? qu’il s’intéresse à la sienne déjà. qu’il se mette à cheval pour éviter d’se faire piétiner au premier croisement. qu’il réagisse.
comme ça,
mal à l’aise,
assis dans l’ombre,
il ressemble à la parfaite victime.

alors elle se met face à lui. t’façon, elle entendra bien la voix si elle arrive avant qu’elle ait eu l’temps de s’endormir ici. j’le suis. en retard.
elle prend appuie sur un des murs de la cabine et ferme les yeux.
quitte à attendre que l'ascenseur redémarre, autant prier le plus possible pour que le benêt essaye pas d’faire la conversation tout du long.


copyright SIAL

Voir le profil de l'utilisateur

_________________
« realistic »
there are a lot of animals out there, that can talk, walk, laugh. kill each other. dare tell me they're humans.
©crackintime
avatar
Admin
☆ MESSAGES : 96 ☆ ARRIVÉE : 03/10/2017 ☆ PSEUDO : bermudes. ☆ DC : jiji premier du nom, joli doux jihei. ☆ AVATAR : limbora. ☆ CRÉDITS : SKATE VIBE. ☆ WONS : 126

Je suis misanthrope,
et je hais le genre humain.

Quant à toi, je voudrais que tu fusses chien
pour pouvoir t'aimer un peu.


Ave Mary A, where did you go ?
How did you know to get out of a world gone mad ?
Help me let go of the chaos around me, the devil that hounds me.
I need you to tell me :
child be still




☆ ÂGE : 25 yo.
☆ OCCUPATION : infirmière vétérinaire, éducatrice canin, et membre d'un gang, nettoyeuse.
☆ STATUT/ORIENTATION : misanthrope.
☆ POINTS : 451



Sujet: Re: birds in cage ((noriko))   

Contenu sponsorisé

 
birds in cage ((noriko))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Birds dessinés
» Noriko
» La cage dorée
» BD les Birds
» Deux mâles dans une cage dangereux ??!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ENTROPY :: Quartiers de Séoul :: Yeouido-
Sauter vers: