contexterèglementguideannexesinformationsgroupesbottinscénariospartenariats
membres du mois
+ 200 wons !
Jolies pièces de bois, pions vêtus de l’illusoire blanc ou du noir infâme manipulés entre leurs doigts experts dans cette nouvelle ville lumière. C’est leur couleur qui font aujourd’hui battre vos coeurs ; oubliez le passé, oubliez ce monde d’où vous venez car aujourd’hui vous n’êtes que de simples soldats destinés à leur faire remporter la victoire. À qui devrez vous allégeance ; plierez vous devant la science, l’esprit, la malice ou la décadence ? Faites votre choix, remportez la partie, car c’est le seul moyen de survivre au coeur d’Entropy. + plus



FERMETURE DU FORUM

forum city-fantastique — célébrités asiatiques mais aussi occidentales — l'action se déroule à séoul en corée du sudaucune ligne minimum par post



+ 29 octobre 2017 — version 2 enfin arrivée ! plus d'informations ici !
+ 14 octobre 2017 — soirée chatbox à 20h les chats ♥
+ 6 octobre 2017 — publication des premières rumeurs du black jack. réagissez ici !
+ 29 septembre 2017 — lancement des missions spécifiques + promotion de no jihei en tant qu'admin !
+ 17 septembre 2017 — ouverture du forum !
nouveautés
dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.


 


dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.
Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujet: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 15:40


nom, prénom – byun. pas si unique que ça. y'en aura d'autres. byun c'est le nom de sa mère, celui qu'il a du porter avec fierté. fierté perdue, bafouée. prince sans couronne. dawn. souvenir de son père. souvenir d'une aventure extra-conjugale. elle tentera de lui cacher. en vain. il a des droits sur l'enfant. sur lui. des droits jusqu'à le nommer. mais dawn oui. il est l'aube rouge, l'aube triste. l'aube maculée de sang.  âge, naissance – il est né sous la coupe d'artemis, sagittaire de mi-décembre. il vit le jour le douze de ce mois d'hiver naissant, enfant imprévu. surprise qui a failli se finir sur un linceul, aussi bien la mère que l'enfant. déni de grossesse. elle n'en voulait pas, en deviendra folle. folle à lier. folle d'amour. vingt-trois hivers, un nouvel en approche. date de mort et réveil, âge – ses mains autour de sa gorge, l'eau qui l'entoure, c'est presque avec soulagement qu'il accueille la raideur de ses membres, l'asphyxie de ses sens. presque. c'est avec soulagement qu'il ferme les yeux, soulagement qu'il attend de se retrouver dans l'hades. soulagement. et s'il avait su. su que ce n'était pas la fin il aurait peut-être hurlé. non pas encore. son coeur a cessé de battre la nuit de samhain, premier jour de novembre. noyé. étranglé. noyé après une année à souhaiter la mort. noyé des mains autour de sa nuque. noyé. délivré. l'eau comme cercueil, le bruit de ses cris étouffés dans cette masse informe, si sombre comme requiem. renaissance. renaissance. renaissance et tout semble bien aller. renaissance étrange lors de la bealtaine, annonciatrice du mois de mai. renaissance mais délivrance ? tout reste à voir. il s'est endormi avec les murmures de perséphone alors qu'il s'approchait du quart de siècle. il s'est réveillé avec une année en moins. cruel karma qui a eu pitié de lui sans doute. pitié pour effacer cette année subite, cruelle. il fêtera ses vingt-quatre ans lors que le givre recouvrira doucement seoul de son manteau de glace. nationalité, origine – y'a ce sang d'étranger qui coule dans ses veines. ce sang maudit, impie que sa mère a voulu chasser. y'a ce sang qu'elle a haï, ce métissage qu'elle a vomi. ces yeux trop bleus. y'a ce sang irlandais qui ronge ses os, sa chair, son être. mais dawn il est coréen. dawn il a pas eu le choix, nationalité imposée sur un bout de papier pour faire sourire maman. statut civil – il en a accueilli des êtres en ses bras. il en a fini dans d'autres étreintes, d'autres lits. mais il n'a jamais su se poser. la liberté est une amante possessive et ne supporte pas ses errances dans d'autres bras. il finira toujours par lui revenir. orientation – le coeur offert, il aime. intensément. sans artifice. il aime et se lasse. il aime sans faire de distinction. il aime. trop. mais pas assez à la fois. il aime et si la liberté est sa fiancée, il ne lui est pas fidèle. mais jamais plus d'un temps. il aime, se perd dans diverses étreintes. homme, femme, agender, qu'importe. il aime mais jamais assez.  métier, études – il a voulu su poser. sans pourtant totalement réussir. danseur étoile au ballet de l'opéra de paris, primero ballerino. la réputation n'est plus à faire. il n'a pas su raccrocher. la scène le rappelle toujours à un moment où un autre. mais entre deux, l'étoile est posée. il enseigne. donne de son temps de sa passion. il enseigne. les bons pas, le bons tempos. il enseigne passionné ce qui l'a toujours fait frémir, fait se sentir vivant. situation monétaire– il n'a pas à s'en plaindre. il n'aura jamais à s'en plaindre. pas grand dépensier, il dépense pour ceux qui comptent pour lui, plus que pour sa personne. lieu de résidence – seorae. pas étonnant pour certains. vu son palmarès, vu ce qu'il est. il se complait dans sa tour d'ivoire. prince sans couronne. il se complait dans ce qu'il a toujours connu ou presque.
FT. cha hakyeon (n - vixx)
bleu. bleu comme l'eau. bleu. son regard est bleu. trop clair. trop limpide. trop triste. il n'aime pas ses yeux. héritage du père. il les cache. même s'ils fascinent. trop. au point d'en être fatal. pour lui.   l'eau. ça l'attire. comme il en a peur. c'est paradoxal. il plongera sa main dans celle-ci pour jouer. mais prendre un bain lui est impossible. frisson. hurlements. crises d'angoisse. il ne sait pas pourquoi. il y voit un tombeau. son tombeau. il sait que c'est la mort qui l'attend. là dans les abysses. cicatrices. stigmas. ses jambes en sont marquées. zébrées, striées, elles racontent une histoire qu'il ne connait pas. il les a toujours eues. en tout cas ses souvenirs le disent. elles aussi il les cache. ça vaut mieux. puis ça dégoûte. toutes ces marques, ces impuretés. cette peau cajolée par le soleil ainsi détruite. ça dégoute. ça le dégoûte. enfance douloureuse. des cris. maman hystérique. papa tyran. ils se sont disputés sa garde, les morceaux de son âme, de son corps. ils ont voulu déchiqueter son corps, clamant au mérite, alors qu'il aurait juste voulu les voir heureux. ils ont voulu le partager, la chair pour papa, les sentiments pour maman. c'est maman qui a tout raflé, l'âme, le coeur, les os, et papa les miettes deux weekends par mois. juste des miettes. des miettes de bonheur qu'il a fini par perdre. papa trop instable. fragile. tellement. trop. enfant fragile. cassable. instable psychologiquement. physiquement aussi. trop de séjours à l'hôpital, trop de prières pour un dieu auquel on ne croit pas. fragile. détruit. refaçonné. maman profite. elle voit son rêve en lui. premier ballet. étoile montante. son corps est modelé avec grace. cygne. on le veut cygne, il le sera. beau. puissant sur scène. fragile. liquide entre les doigts de sa mère il se laisse façonner. danseur. c'est tout ce qu'il a pour lui. la danse. il y a de la beauté dans ses mouvements. fluidité de son être. il y a de la beauté dans son port de tête. royal. cygne. il danse. ballet. il danse. petit rat d'opéra. il danse, s'élance et ne semble jamais vouloir retomber. il danse. réel. éthérée. il danse. comme les nymphes d'autrefois. il s'envole. s'échappe, file. magique. inaccessible. il danse que voulez-vous il n'a que ça. voyageur. sur les ailes de sa renommée il a voyagé. fait les plus grands ballets. dansé sur les plus grandes scènes. il n'a pas de maison. son coeur est ailleurs. il est dépaysé de tout. même de lui. voyageur. il s'est perdu dans les rue de praha, a aimé sur un pont à verona, a pleuré un amour mort à paris. voyageur. il a dansé le lac des cygnes en russie, casse-noisettes au japon, même carmen en espagne. perfectionniste. il l'est. trop. c'est maladif. il peut pas s'en empêcher. c'est encré, ancré dans sa mémoire, dans son corps. rituel étrange. il veut la perfection, n'acceptera jamais rien de moins. excellence est un mot pour le décrire. et pourtant. quand il danse, l'excellence se mêle aux sentiments. il arrive pas à s'arrêter de ressentir. ça serait plus simple pourtant. amoureux. coeur fragile. comme son corps. coeur fragile qui ne sait se fixer. il a dansé les plus belles histoires d'amour et pourtant n'arrive à se décider. il aime. jamais assez. volage. non. juste trop d'amour. ou pas assez. il enchaine les relations comme d'autres enchainent les déceptions. elles finissent mal souvent. bien parfois. mais elle finissent tous. hélas. chokers. ras de cou. il en a pleins. des tas. et ce besoin d'avoir quelque chose autour du cou. toujours. ou presque. ce besoin incessant d'avoir quelque chose là contre sa gorge. souvenir oublié d'une asphyxie mortelle. étouffement. sa mère. trop présente. elle l'a étouffé. elle l'a façonné. toujours présente jusqu'il y a peu. toujours là, ombre imposante, ses mains comme des griffes, et lui marionnette entre ses mains. il n'a jamais su lui dire non. non à ses idées. non à ses folies. enfance avec les pieds bandés, souvenir d'une autre culture, s'affamer jusqu'à ce que le miroir vous renvoie une belle image. il n'a jamais dit non. non à cet amour étouffant.

doux — passionné — fragile — perfectionniste — insatisfait

i destroy myself, piece for piece, because no one ever taught me that loving myself has been an option. — rm

Regard torve. Regard blessant. Il se déteste. Se hait. Tellement. Parce qu’il n’y a rien de bien chez lui. Juste ce qu’on a voulu qu’il soit. Gracieux, léger, émotif. Trop d’émotions et ça blesse. Ca le blesse. Trop d’émotions. Trop de larmes retenues aussi. Un rien l’atteint. Un rien le blesse. Mais il cache tout. Secret. Port de tête royal. Impérial. Cygne. Il n’a pourtant pas de couronne. Pas de celles qu’on s’attendrait à voir. Palmarès. Les récompenses s’enchainent, les commentaires aussi. Tristes commentaires. Le monde dans lequel il évolue ne pardonne pas. Il accuse. Blesse. Blesse. Le blesse. Il le trainerait dans la boue à la moindre faiblesse. Et pourtant il est faible. Juste bon acteur. Bon comédien. Pierrot plus qu’auguste. Pierrot plus qu’un sourire. Pourtant ses sourires. Ils sont si doux, aériens. De ceux qui illuminent un visage et réchauffe les cœurs. Pourtant si rares. Trop rares. Sérieux. Mais doux. Présence calme et nuancée. La colère n’habite pas ses os. La haine envers lui, si par contre. Il n’arrive pas à haïr le monde. Il n’y arrive pas. Il tend juste des mains vers les autres. Avide d’affection. Avide d’amour. Il papillonne léger entre les affections, les sourires, les gestes. Et son cœur se lasse. Personne n’a réussi à le faire aimer assez. Personne n’a réussi à lui dire que l’amour ça ne doit pas l’étouffer comme il le pense. Personne. Mauvaise conception des gens. Du monde. Mauvaise conception de lui. Il a une vision déformée. Kaléidoscope.  Brisé. Les couleurs sont mensongères. Les miroirs aussi. Il embellit les autres. Il s’enlaidit toujours. Banal. Il se pense banal. Juste un artiste. A part la danse il n’a rien. Il n’est rien. Juste un danseur. Poupée articulée. Gracile. Mais invisible. Son monde ne tourne autour que de la danse. De son art. Pour le reste. Non. Rien vraiment. Si ce n’est de l’amertume. Envers lui. De l’amertume qui le prend à la gorge et qui lui rappelle pourquoi sa seule amante régulière est la liberté. Pourquoi il ne trouve pas grâce aux yeux des autres. Cultivé pourtant. Assez pour avoir su gérer ses études à distance. Assez pour avoir pu les gérer en dansant sur les plus grandes scènes. Cultivé. Intéressé. La poésie, la mythologie. L’écriture. Cultivé. Passionné. La passion est forte dans son corps, dans son cœur. Les sujets qui le passionnent ont toute son attention. Il se perd dans ces passions d’ailleurs. Il s’y perd. Perdu. Enfant perdu. Il est déboussolé. Comme s’il n’avait pas vécu. Pas assez. Pas la vie qu’il aurait du avoir. Déboussolé. Et seul aussi. La solitude lui pèse. Trop. Il ne la supporte pas. Elle est comme le givre contre sa peau. Mordante, terrifiante. Alors vraiment il cherche des contacts. Les autres. Et se fait du mal parfois. Parce qu’il est erroné. Parce que les gens ne voient que sa naïveté. Son besoin d’affection. Et ça blesse. Mais il se cache. Secret. Mystérieux. Ou pas. Il se cache. Derrière ce port de tête royal, et cette beauté transcendante qu’il a d’après les autres. Il se cache. Parce qu’il ne faut pas montrer ses faiblesses. Jamais.

you never see yourself in the mirror; you always see a stranger wearing your skin with more strength than your bones can carry. — rm

j'sais jamais quoi dire.
de base j'me présente pas meh.
sinon j'suis la faiblesse, certains me connaissent pour ça d'ailleurs.
jsp.
aimez-moi ?
:coeur:  
whistle' (faiblesse)
©️️ SIAL —  ava whistle' quotes r.meisel

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 15:41
chapter zero
you made a monster out of me and now you love my ugly features, the blood behind my eyes, the soft cadence of my bones.  — rm


ici ton histoire, tu racontes ce que tu veux sous la forme que tu veux ; extrait de livre poésie, texte de toi journal intime, chanson ou roman... pas de nombre de ligne obligatoire ;
Le Lorem Ipsum est simplement du faux texte employé dans la composition et la mise en page avant impression. Le Lorem Ipsum est le faux texte standard de l'imprimerie depuis les années 1500, quand un peintre anonyme assembla ensemble des morceaux de texte pour réaliser un livre spécimen de polices de texte. Il n'a pas fait que survivre cinq siècles, mais s'est aussi adapté à la bureautique informatique, sans que son contenu n'en soit modifié. Il a été popularisé dans les années 1960 grâce à la vente de feuilles Letraset contenant des passages du Lorem Ipsum, et, plus récemment, par son inclusion dans des applications de mise en page de texte, comme Aldus PageMaker.


———
———


chapter first
sometimes i want the world to swallow me whole.  — rm


ici ton histoire, tu racontes ce que tu veux sous la forme que tu veux ; extrait de livre poésie, texte de toi journal intime, chanson ou roman... pas de nombre de ligne obligatoire ;
Le Lorem Ipsum est simplement du faux texte employé dans la composition et la mise en page avant impression. Le Lorem Ipsum est le faux texte standard de l'imprimerie depuis les années 1500, quand un peintre anonyme assembla ensemble des morceaux de texte pour réaliser un livre spécimen de polices de texte. Il n'a pas fait que survivre cinq siècles, mais s'est aussi adapté à la bureautique informatique, sans que son contenu n'en soit modifié. Il a été popularisé dans les années 1960 grâce à la vente de feuilles Letraset contenant des passages du Lorem Ipsum, et, plus récemment, par son inclusion dans des applications de mise en page de texte, comme Aldus PageMaker.


———
———


chapter second
i’m sorry that your bones collapsed and my smile flashed crimson when you told me you loved me. — rm


ici ton histoire, tu racontes ce que tu veux sous la forme que tu veux ; extrait de livre poésie, texte de toi journal intime, chanson ou roman... pas de nombre de ligne obligatoire ;
Le Lorem Ipsum est simplement du faux texte employé dans la composition et la mise en page avant impression. Le Lorem Ipsum est le faux texte standard de l'imprimerie depuis les années 1500, quand un peintre anonyme assembla ensemble des morceaux de texte pour réaliser un livre spécimen de polices de texte. Il n'a pas fait que survivre cinq siècles, mais s'est aussi adapté à la bureautique informatique, sans que son contenu n'en soit modifié. Il a été popularisé dans les années 1960 grâce à la vente de feuilles Letraset contenant des passages du Lorem Ipsum, et, plus récemment, par son inclusion dans des applications de mise en page de texte, comme Aldus PageMaker.


———
———


chapter zero & half
everything precious to me will slip through my fingers; sooner or later I’m nothing more than made of memories. —  rm


ici ton histoire, tu racontes ce que tu veux sous la forme que tu veux ; extrait de livre poésie, texte de toi journal intime, chanson ou roman... pas de nombre de ligne obligatoire ;
Le Lorem Ipsum est simplement du faux texte employé dans la composition et la mise en page avant impression. Le Lorem Ipsum est le faux texte standard de l'imprimerie depuis les années 1500, quand un peintre anonyme assembla ensemble des morceaux de texte pour réaliser un livre spécimen de polices de texte. Il n'a pas fait que survivre cinq siècles, mais s'est aussi adapté à la bureautique informatique, sans que son contenu n'en soit modifié. Il a été popularisé dans les années 1960 grâce à la vente de feuilles Letraset contenant des passages du Lorem Ipsum, et, plus récemment, par son inclusion dans des applications de mise en page de texte, comme Aldus PageMaker.

©️ SIAL — quotes r.meisel


avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 15:45
YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAASS ♥️
j'suis illégale mais c'est pas grave ♥️
bienvenue petite pousse ♥️

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 5 ☆ ARRIVÉE : 31/10/2017 ☆ PSEUDO : nightingale ☆ AVATAR : kim seyoon. ☆ CRÉDITS : nightingale ☆ WONS : 6
☆ ÂGE : 23 automnes que tu regardes les feuilles mourir.
☆ POINTS : 00



Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 16:08
Finally :perv:
Toi la faiblesse ? Ah bon :siffle:
N + DAWN OHLALA ♥️ :mih:
Bienvenue par ici, hâte hâte d'en lire plus :coeur: :coeur:

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 25 ☆ ARRIVÉE : 13/10/2017 ☆ PSEUDO : minnie / lorelei. ☆ AVATAR : lee jooheon. ☆ CRÉDITS : peanut & tumblr. ☆ WONS : 50
don't mess up with someone



who has nothing to lose.




☆ ÂGE : 24 ans.
☆ OCCUPATION : barman, mais la nuit cache tout un monde.
☆ STATUT/ORIENTATION : ses nuits deviennent de plus en plus froides.
☆ POINTS : 324



Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 16:25
olalalala
ça sort n
comme ça
sans prévenir
bh bravo billy
:applause:
bienvenue ici petit chat :coeur:

Voir le profil de l'utilisateur

_________________

écrasé.
broyé.
brûlé.
noyé.
puis assoiffé.
désespéré.
amour(h)aché.
avatar
Admin
☆ MESSAGES : 236 ☆ ARRIVÉE : 13/09/2017 ☆ PSEUDO : sial ☆ DC : ikeda naoko ☆ AVATAR : ji changwook ☆ CRÉDITS : moi ☆ WONS : 287
POUDRE DE PLOMB COULEUR CARMIN SUR SES DOIGTS COUPABLES



il lui a dit qu'il l'aimait alors que sa tête claquait avec force sous l'amour de ses poings.


☆ ÂGE : vingt-huit ans et coeur déjà usé, saigné, dépareillé.
☆ OCCUPATION : de jeune soldat il devint sergent défectueux ((sergent major))
☆ STATUT/ORIENTATION : il tombe il se relève ; il tombe il se relève ; il tombe il se brise.
☆ POINTS : 389



Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 19:05
søren : bb :coeur:
ton illégalité pour m'accueillir me fait tellement chaud au coeur :mims:
ily ♥️


kwan : quoi finally :wut:
c'est mon deuxième prénom faiblesse, j'assume :emo:
merci bb j'espère que ça te plaira jpp :nyu: :coeur:


jinsun : j'me suis dis qu'il fallait sortir ce chef-d'oeuvre de son placard écoute. (on le voit tellement pas souvent tbh :mims: )
merci beaucoup ohlalah ♥️

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 19:11
PARDON CA CITE DU R.MEISEL???????
L'IDOLE DE MA VIE WOW
JE
SUIS
SHOOK

bienvenue sinon,
le mariage c'est quand tu veux
jtm.
:ken:

Voir le profil de l'utilisateur

_________________

   ☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
>
avatar
☆ MESSAGES : 80 ☆ ARRIVÉE : 17/09/2017 ☆ PSEUDO : Zest. ☆ AVATAR : Jk. ☆ CRÉDITS : queenshady; ☆ WONS : 155
⊹ .   ✫ * ⊹ *. * ⋆

Il hait,
il déteste,
il rejette,
il ne veut pas être sauvé.


il cherche la douce étreinte de la faucheuse
et ses baisers



« t'es beau lorsque tu vacilles, un pied dans le vide et l'autre qui s'accroche à des souvenirs.

c'est beau lorsque
t'essaies de vivre »

Eri s'exprime en #70c7ca



et si le bout du monde n'existe pas,
celui du mien,
c'est t o i





☆ POINTS : 258



Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 19:38
OUI :wut:
R.MEISEL IS MY LIFE/GODDESS :red: :coeur:

ohlalah merci :mims:
moi aussi jtm :kya: ♥️
(un mariage rien que ça ? :3 )

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 21:36
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH.
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH.
:kimchi: :thorgy: :adore:
T TROP MIGNONNE. JE SUIS TROP CONTENTE DE TE VOIR ICI - JE - :larmes:

Voir le profil de l'utilisateur

_________________

parasite(s) ✧ et dès le premier jour je te mentirai et je t'utiliserai et je te baiserai et je te briserai le cœur puisque tu as brisé le mien, et tu m'aimeras chaque jour davantage et un jour ce sera trop lourd et alors ta vie sera mienne et tu mourras dans la solitude quand j'aurai emporté tout ce qui me plaira avant de partir sans plus rien te devoir.
avatar
Admin
☆ MESSAGES : 113 ☆ ARRIVÉE : 02/10/2017 ☆ PSEUDO : kinjiki ☾ // laura ☆ AVATAR : park junhee. ☆ CRÉDITS : soulmate. ♡ ☆ WONS : 229

elle en a marre d'elle putain mais à gerber, et elle espère elle espère qu'il va se passer quelque chose et que la vie enfin va commencer.

☆ ÂGE : 24 ans.
☆ OCCUPATION : acteur de j-drama et k-drama. has-been qui trime à trouver de nouveaux contrats - sa réputation de fils de pute qui le perdra.
☆ STATUT/ORIENTATION : amouraché d'une traînée, pretty woman high-level.
☆ POINTS : 295



Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.    Ven 3 Nov - 22:24
bb. :you: :nabilla:

ILY U KNOW :mims: :coeur:

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.   

Contenu sponsorisé

 
dawn ∞ the waves cry, loud — you mourn, silent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le fameux dawn???
» Décrassage au dawn avec les laveuses frontales ou HE
» Ship of Shame : MFV Atlantic Dawn
» LIQUIDE A VAISSELLE DAWN:
» silent bloc pour chrysler voyager 2.5TD 1995

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ENTROPY :: Tea time :: Données brouillées :: Anciennes fiches-
Sauter vers: