contexterèglementguideannexesinformationsgroupesbottinscénariospartenariats
membres du mois
+ 200 wons !
Jolies pièces de bois, pions vêtus de l’illusoire blanc ou du noir infâme manipulés entre leurs doigts experts dans cette nouvelle ville lumière. C’est leur couleur qui font aujourd’hui battre vos coeurs ; oubliez le passé, oubliez ce monde d’où vous venez car aujourd’hui vous n’êtes que de simples soldats destinés à leur faire remporter la victoire. À qui devrez vous allégeance ; plierez vous devant la science, l’esprit, la malice ou la décadence ? Faites votre choix, remportez la partie, car c’est le seul moyen de survivre au coeur d’Entropy. + plus



FERMETURE DU FORUM

forum city-fantastique — célébrités asiatiques mais aussi occidentales — l'action se déroule à séoul en corée du sudaucune ligne minimum par post



+ 29 octobre 2017 — version 2 enfin arrivée ! plus d'informations ici !
+ 14 octobre 2017 — soirée chatbox à 20h les chats ♥
+ 6 octobre 2017 — publication des premières rumeurs du black jack. réagissez ici !
+ 29 septembre 2017 — lancement des missions spécifiques + promotion de no jihei en tant qu'admin !
+ 17 septembre 2017 — ouverture du forum !
nouveautés
Un roi sans divertissement (libre)


 


Un roi sans divertissement (libre)
Partagez | 

Sujet: Un roi sans divertissement (libre)    Sam 9 Déc - 10:31
Un roi sans divertissement
▿ ⬘ ▴ ◈ ▾ ⬙ ▵
Il fixait l’écriture de sa femme, s’y raccrochait désespérément comme s’il s’attendait, presque, à ce que les inscriptions lui dévoilent une vérité cachée. Mais l’illumination ne lui venait pas. Yeonghwan avait le regard vide, le regard vide de ceux qui se sont perdus en chemin. Perdu, il ne l’était cependant jamais : certaines situations le dépassaient simplement. Il lut une fois encore, puis froissa le papier et le rangea l’air de rien dans sa poche, levant les yeux sur les rayons. Ses lèvres molles s’entrouvrirent tout juste, et définitivement Yeonghwan était embêté. C’était fou vraiment, fou qu’on puisse trouver autant de marques différentes. Il lui fallait seulement un paquet de riz : que choisir ? La marque inscrite sur la liste de course était en rupture de stock. Pourquoi avait-elle besoin de cette marque en particulier ? Il ne discutait plus de toute façon, c’était évident qu’il n’avait pas son mot à dire là-dessus. Sa main se tendit enfin, et sans hésitation s’empara d’une marque quelconque qu’il jeta négligemment dans son panier. Yeonghwan ne s’embarrassait jamais trop longtemps des choses. Il rayait mentalement la liste au fur et à mesure. Une main dans la poche. Rien ne lui tenait vraiment à cœur, mais personne n’avait encore précisé s’il devait s’agir d’une bonne chose ou non. Sa silhouette un peu figée un peu serrée dans son costume déambulait dans la supérette. Parfois devant un article en particulier, il lui arrivait de s’impatienter et il ne pouvait s’empêcher de regarder sa montre, de devenir un peu fou devant les minutes qui s’écoulaient, l’impression désagréable de perdre son temps. Il força un sourire absolument faux à une petite grand-mère tandis qu’il lui passait devant pour s’accaparer le dernier article en promotion. Après tout, être courtois ne lui coûtait pas grand-chose, mais sa générosité vraiment devait être hors de prix. Il avait après tout deux bouches à nourrir, la sienne et celle de sa fiancée ; cette petite dame pouvait-elle en dire autant ? Logique implacable. Elle était veuve, il sentait bien qu’autour de ses rides l’esprit de son défunt mari s’agitait. Les vieux sentaient la mort. «Tss. » Ce n’était pas de son fait. Des rasoirs. Il posa son panier, ses deux mains suspendues devant lui, semblant prendre la mesure d’un équilibre. «Un homme ne peut pas se raser avec des rasoirs jetables. » Sa barbe avortée méritait mieux en effet. « Il lui faut les lames les plus fines, quitte à se ruiner. L’apparence, ça fait tout. » Yeonghwan n’était certes pas un grand sociable, il n’affectionnait pas les longues conversations alors à défaut il affectionnait raisonner à voix haute avec lui-même. Ca ne comptait pas. Mais épris de sa réflexion, il tourna lentement son visage vers la personne qui se tenait près de lui dans le rayonnage, balaya le physique de haut en bas et répéta, pensif : « L’apparence, ça fait tout. » Quant à savoir s’il s’agissait d’un compliment ou non, et bien, il complimentait assez rarement à dire vrai, et sans tomber dans la méchanceté ou la vulgarité il n’avait rien contre tout le reste. Son insolence était une douce indolore.  
code by bat'phanie

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 22 ☆ ARRIVÉE : 24/11/2017 ☆ PSEUDO : Animus ☆ AVATAR : So Ji Sub ☆ CRÉDITS : moi ☆ WONS : 62
☆ POINTS : 220


 
Un roi sans divertissement (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ENTROPY :: Quartiers de Séoul :: Insadong-
Sauter vers: