contexterèglementguideannexesinformationsgroupesbottinscénariospartenariats
membres du mois
+ 200 wons !
Jolies pièces de bois, pions vêtus de l’illusoire blanc ou du noir infâme manipulés entre leurs doigts experts dans cette nouvelle ville lumière. C’est leur couleur qui font aujourd’hui battre vos coeurs ; oubliez le passé, oubliez ce monde d’où vous venez car aujourd’hui vous n’êtes que de simples soldats destinés à leur faire remporter la victoire. À qui devrez vous allégeance ; plierez vous devant la science, l’esprit, la malice ou la décadence ? Faites votre choix, remportez la partie, car c’est le seul moyen de survivre au coeur d’Entropy. + plus



FERMETURE DU FORUM

forum city-fantastique — célébrités asiatiques mais aussi occidentales — l'action se déroule à séoul en corée du sudaucune ligne minimum par post



+ 29 octobre 2017 — version 2 enfin arrivée ! plus d'informations ici !
+ 14 octobre 2017 — soirée chatbox à 20h les chats ♥
+ 6 octobre 2017 — publication des premières rumeurs du black jack. réagissez ici !
+ 29 septembre 2017 — lancement des missions spécifiques + promotion de no jihei en tant qu'admin !
+ 17 septembre 2017 — ouverture du forum !
nouveautés
i only fuck you when it's half, past, five - kwan&yon


 
anipassion.com

i only fuck you when it's half, past, five - kwan&yon
Partagez | 

Sujet: i only fuck you when it's half, past, five - kwan&yon    Sam 28 Oct - 16:29

i only fuck you when it's half, past, five
-
kwan&yon





Son père est beau un sourire arrogant aux lèvres, yeux rieurs comme s’il détient le secret du monde et sa main agrippée à son verre de vin ; il apprécie tant les bonnes choses. Il a toujours l’air si calme, si composé dans son costume bien cintré et ses cheveux bien coiffés, paroles sûres qu’il offre à des collègues attentifs, inassouvis devant ses histoires nombreuses. Ses épaules laissent croire qu’il porte l’Univers et Yon s’en pince la lèvre et se redresse, se rappelle des anniversaires que cet homme a raté et des responsabilités qu’il a foutu en l’air. Il est roi de ce monde de richesse et de fortune, baigné dans l’or et l’ombre si vaste de son égo – pourtant pour elle, pour elle il n’est rien de plus qu’un patron. Mais c’est toujours si putain de dur de le regarder vanter sa carrière, sa vie – « et ça c’est ma fille, Yon. C’est un ingénieur en informatique—je vous ai dit qu’elle a son PhD dans deux ans ? C’est mon unique enfant. » -- et l’alcool n’aide pas. Et le fait qu’il ne parle jamais de sa mère n’aide pas.

Sa robe est trop courte, et trop rouge, et les gens parlent trop fort et la regardent trop longtemps –


Elle aurait pu être chez-elle, dans ses sweats et devant son écran – elle aurait alors le goût de son whisky à 25 dollars sous la langue et son paquet de cigarettes usé et ç’aurait été tellement mieux. Paisible. Peut-être qu’elle aurait eu Kwan à ses côtés, encore, et ses lèvres contre sa nuque et il lui aurait montré comment crier son nom, comment s’effondrer contre ses doigts –

Yon souffle, détourne son regard et laisse la conversation s’étouffer et fondre dans le fond. Kwan. Kwan lui manque – Kwan lui manque toujours. Assez souvent pour qu’elle ait son parfum sur ses draps, pour qu’elle trouve confort et réconfort dans ce fait. C’est presque instinctivement que sa main retrouve son téléphone dans son sac, quelques mots qu’elle glisse et qu’elle ressent raviver en elle une braise dans son sternum. J’suis dans le resto italien du Han River avec mon père, diner d’affaire. Tu me récupères ? Et elle hésite un moment, continue quand même car elle n’était rien sinon honnête.

J’ai envie de toi.

Ou de sa présence. Elle voulait moins creuser ses ongles dans sa peau que de trouver refuge dans la courbe si charmante de ses lèvres.

« Yon ? » Elle lève la tête brusquement, gagne le regard d’un père un peu gêné. « Tu nous rejoins ? »
« Oh ? »
Il lâche un petit rire. Poli. « Toujours si peu attentive. On disait qu’on allait visiter l’entrepôt ? Monsieur Im veut voir le nouveau moteur sur lequel on travaillait. »

« Oh. » Elle répète et s’en sent presque embarrassée, se sent si petite, ce soir. Insignifiante. « Non je—je crois que le manque de sommeil me rattrape. Je vais… rentrer. Allez-y sans moi ? » Elle offre un petit sourire à tous ces hommes, tous ces associés que son père aime tant. « Ce fut une très longue semaine. » Ils sont tous courtois, tous respectueux mais Yon les déteste tous pareillement. Ce décor lui aspire le dégoût. Son propre père lui aspire le –

« Il vaudrait mieux, oui. Tu as l’air claquée. Tu veux que je t’appelle un taxi ? » Il ne la regarde pas quand il dit ça, signe un chèque pour le jeûne serveur qui attend au pieds de leur table qu’ils règlent leur dû. Elle déglutit, irrationnellement énervée par les zéros qu’elle y voit, qu’on aurait pu offrir à des gens qui en ont besoin.

« Non, ça ira. Un ami me récupère. »

Et il ne cherche pas plus que ça. Quand il la quitte, il ne lui offre qu’un sourire maladroit, comme s’il n’était pas sûr d’où mettre les pieds avec elle. Comme si elle était un champ de mine et il avait peur. Elle le regarde regagner sa voiture, le regarde jouir de l’attention et la laisser derrière comme il le faisait si bien.

Yon aurait été plus triste si la silhouette de Kwan ne s’était pas présenté tantôt l'homme hors de vue. Il lui vole son souffle sans effort, et ses émotions se taisent et cèdent place à l’aise que lui aspire le sourire de l’homme. Elle affiche un sourire elle aussi, panoplie de blanc, rouge à lèvres qu’elle aimerait voir sur son cou. « T’es venu, » elle le dit doucement, rien que pour lui. Ses bras entourent la taille du beau naturellement et elle laisse ses lèvres contre les siennes quelques secondes de trop. « Bonsoir, toi. Hm, tu m'as manqué. »

Ce n’est qu’avec cet homme qu’elle se sent de taille, signifiante.
(Et il n’a qu’à être là.)
(Avec elle.)



Voir le profil de l'utilisateur

_________________

{It's all downhill from here}
if you could die and come back to life / Up for air from the swimming pool / You kneel down to the dry land / (Kiss) the Earth that birthed you / Gave you tools just to stay alive / And make it up when the sun is ruined
avatar
☆ MESSAGES : 16 ☆ ARRIVÉE : 13/10/2017 ☆ PSEUDO : nari/twen. ☆ AVATAR : ni ni. ☆ CRÉDITS : queenshady/sierra. ☆ WONS : 41
-

-
this body rushes
(but all she needs is codeine)



☆ ÂGE : 25 yo.
☆ OCCUPATION : étudiante en computer sci.
☆ STATUT/ORIENTATION : lovers, nights, endings.
☆ POINTS : 281


 
i only fuck you when it's half, past, five - kwan&yon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Half Baked vs Goldmine
» Bulgarian navy - Mairine bulgare
» FAP couleur or
» Julie
» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ENTROPY :: Quartiers de Séoul :: Gangnam-
Sauter vers: