contexterèglementguideannexesinformationsgroupesbottinscénariospartenariats
membres du mois
+ 200 wons !
Jolies pièces de bois, pions vêtus de l’illusoire blanc ou du noir infâme manipulés entre leurs doigts experts dans cette nouvelle ville lumière. C’est leur couleur qui font aujourd’hui battre vos coeurs ; oubliez le passé, oubliez ce monde d’où vous venez car aujourd’hui vous n’êtes que de simples soldats destinés à leur faire remporter la victoire. À qui devrez vous allégeance ; plierez vous devant la science, l’esprit, la malice ou la décadence ? Faites votre choix, remportez la partie, car c’est le seul moyen de survivre au coeur d’Entropy. + plus



FERMETURE DU FORUM

forum city-fantastique — célébrités asiatiques mais aussi occidentales — l'action se déroule à séoul en corée du sudaucune ligne minimum par post



+ 29 octobre 2017 — version 2 enfin arrivée ! plus d'informations ici !
+ 14 octobre 2017 — soirée chatbox à 20h les chats ♥
+ 6 octobre 2017 — publication des premières rumeurs du black jack. réagissez ici !
+ 29 septembre 2017 — lancement des missions spécifiques + promotion de no jihei en tant qu'admin !
+ 17 septembre 2017 — ouverture du forum !
nouveautés
let us be overdosing (daehyun)


 


let us be overdosing (daehyun)
Partagez | 

Sujet: let us be overdosing (daehyun)    Sam 14 Oct - 13:54

overdosing

 







Les mains qui s’enterrent au fond des poches de son sweat à capuche, la moitié de son crâne cachée et une clope entre les lèvres, bien fixée. Gestes minutieux et automatiques. L’air poisonneux qu’il ingurgite puis expulse systématiquement, un pour chaque pas qu’il fait. Et cela fait déjà plusieurs minutes qu’il marche. Il a garé sa voiture assez loin. Les rues étroites de Hongdae ne sont pas l’idéal pour cette dernière acquisition qu’il s’est fait. Bonne semaine. Il a gagné plusieurs parties de poker ces dernières nuits, une chance qui ne s’était plus présenté à sa porte depuis plusieurs mois déjà. Il n’aime pas être ici. Hongdae, quartier de jeunes, il n’y a pas ce qu’il aime ici, l’avantage de peut-être pouvoir s’habiller comme il voulait, loin des dresscodes stricts des soirées à Gangnam. Pas vraiment sûr qu’il sorte ce soir de toute façon, il avait autre chose à faire. Surtout quelqu’un à voir. La présence de la personne qu’il chérit le plus est palpable dans l’air ici. Il se rapproche et c’est toujours la même excitation qui lui tord l’estomac. Daehyun. Il écrase sa cigarette du pied, se pinçant doucement les lèvres quand l’image de son meilleur ami s’impose dans son esprit. Il sourit. Le bout de ses doigts joue avec le petit sachet caché dans la grosse poche de son haut, il se demande s’il trouvera le bon moment pour le lui donner, surement. Hakkun s’offre toujours les opportunités qu’il veut.

Quelque semaines déjà sont passés depuis leur dernière soirée à deux. Daehyun s’éloigne et Hakkun déteste se sentir négligé. Comme un gosse à qui l’on n’accorde pas sa dose d’attention quotidienne. Daehyun l’a trop longtemps délaissé. Il a attendu au début, un coup de fil, un message, un mot. Qu’importe. N’importe quoi. Mais rien. Absolument, rien. A quoi s’attendait-il ? Daehyun joue aux maris parfaits en compagnie d’une femme qu’il est certain de ne pas le mériter. C’est lui qui devrait à sa place, source de regards affectueux et étreintes tendres. Et l’attente a assez duré. Il ne peut pas permettre ça, et encore une fois, Hakkun se décide à prendre les choses en mains.

Hm. Il n’est pas souvent venu au lieu de travail de Daehyun, préférant souvent que leurs rencontres se fassent ailleurs. Des endroits qui conviendraient mieux à eux, moins fleuris, au moins. Il se demande encore comment le jeune homme avait laissé tomber leur gang pour faire des compositions florales à des couples qui ne dureraient pas plus que la vie d’un papillon. Il valait mieux que ça.

Une autre cigarette pour les quelques mètres qui le séparent encore de la boutique de fleurs. Il devrait vraiment arrêter. Pas pour lui, pas pour sa santé. Juste pour Aecha. Ca l’attriste de voir son regard triste dès que quelque chose lui arrive. Pensant justement à elle, il sent son téléphone vibrer dans la poche arrière de son jeans destroyed. Un simple message de sa cadette qui l’informe qu’elle part travailler plus tôt ce soir. Il tapote sa réponse rapidement, quelques secondes volées de plus pour finir sa clope. Il ne dira pas non. Il lui demande juste de faire attention et que, peut-être, il ne rentrera pas à la maison ce soir. Il l’espère en tout cas.

Il pousse la porte de la boutique, les différentes senteurs de fleurs s’occupant déjà à effleurer ses narines. Il sourit. Daehyun est dos à lui, occupé à faire il ne savait trop quoi. Le tintement de la porte a été à peine audible. Hakkun a fait exprès de l’ouvrir le plus lentement possible. « Bonjour, j’pourrais avoir un arrangement de roses jaunes et de cytises s’il vous plait. C’est pour mon meilleur ami qui a oublié mon existence. » Ses mots se terminent par un rire, mais il reste cet arrière-goût aigre, comme de rancune. Parce que c’est toujours à lui de faire le premier pas. Il faut continuer de piétiner sa fierté simplement pour combler ce foutu amour. Il ne peut se bouffer que ses doigts pour être ainsi tombé amoureux. Si c’est un choix qu’il a fait.

« Hey… » souffle-t-il plus doucement quand il finit par attirer l’attention de Daehyun sur sa personne. Son regard se perd sur son visage, ses épaules larges, ses mains. Un peu trop longtemps. Puis il relève la tête lentement. « Ça va ? J’ai failli croire que t’étais mort. » Oh, il n’osait même pas penser à ça. Une vie sans Daehyun ne valait pas la peine d’être vécu. Pourtant, entre le voir marié ou mort…hm, pas de pensées négatives. Il s’adossa au mur. « T’as encore du boulot ? Je voulais qu’on se fasse un truc ce soir…juste tous les deux. »  


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 53 ☆ ARRIVÉE : 11/10/2017 ☆ PSEUDO : yoolee/hiba ☆ AVATAR : minhyuk ☆ CRÉDITS : gifs fanpop ☆ WONS : 206


and we have roots like the trees
but then your eyes had to wander
cause they weren't looking at me
you weren't looking for me






☆ ÂGE : 24 whispers.
☆ OCCUPATION : hackeur, échec ambulant.
☆ STATUT/ORIENTATION : son coeur est vivant, quand leurs mains s'égarent.
☆ POINTS : 245



Sujet: Re: let us be overdosing (daehyun)    Mar 17 Oct - 1:00

   

     
don't love me

     cause i'm a little

     unsteady

         je parle beaucoup de flower...
       

Daehyun en a marre. Il ne saurait dire à quel degré mais, il a ce désir irrépressible de tout claquer, d'envoyer ses gants au visage de sa patronne, balancer son tablier sur la maudite clochette au-dessus de la porte, et enfourcher sa moto pour s'éloigner de ces fichus fleurs et leurs tiges épineuses sur lesquelles il ne faisait que s'écorcher en permanence. On lui répète de porter les gants pour couper les tiges, pour les manipuler et les assembler dans des bouquets, mais ces derniers sont insupportables. L'odeur, la texture, la mobilité, tout. Il les déteste. Tout comme ces fleurs, vraiment.

Ok, peut-être pas les fleurs, elles ne lui avaient rien fait, mis à part quelques épines dans la peau et quelques grimaces quand leur parfum ne lui convenait pas. C'est joli, une fleur. Chaque fois qu'il en prend une, avec une délicatesse nouvelle qu'il se découvre, il s'imagine qu'il s'agit de ces fameuses belles plantes dont on parle en sifflant au passage d'une demoiselle aux courbes généreuses. C'est une distraction bien plus plaisante qu'au souvenir que le bouquet qu'il se doit de composer afin d'améliorer ses compétences sont pour un deuil. Après tout, à quoi est supposé ressembler un bouquet pour dire au revoir à un être cher ? Il n'en sait rien, Daehyun n'a pas souvenir de ceux posés sur la tombe de son père, n'y étant allé que le jour de l'enterrement.

Il en est à son troisième de la journée et ça commence à échauffer sa patience. le dégoûter un peu plus de ce travail pour lequel il n'a pas la moindre passion. Il ne fait qu'ajouter des lys et des roses, d'autres fleurs qu'il ne connait pas même s'il doit retenir chaque nom des plantes autour de lui, le tout dans un mariage de blanc et de feuilles décoratives. Daehyun ne saisit pas ce qu'il fabrique, c'est mécanique et une répétition de ce qu'on lui apprend jour après jour, mais lorsqu'il emballe le bouquet, accroche le tout dans un joli ruban, il se dit que ce n'est pas si mal, finalement. Le rendu est sobre et joli, ce qui était attendu. Tout du moins, c'est à son goût.

Daehyun sursaute lorsqu'on s'adresse à lui, concentré sur sa tâche qu'est d'accrocher une carte à son bouquet prêt à être livré, et ne saisit pas dans l'immédiat ce qui lui est dit. Il se retourne dès que ses doigts ont terminé le nœud et il est bien content, une fois ses yeux bleus posés sur le visage du nouveau client, de ne pas avoir automatiquement arboré son sourire commercial. Probablement ce qu'il déteste le plus à propos de ce boulot. A la place, la commissure de ses lèvres se relève dans un rictus amusé, un sourcil levé devant sa surprise d'une telle visite. Hakkun est là, juste devant lui, et il a cette drôle d'impression de ne pas l'avoir vu depuis des lustres.

C'est peut-être le cas, qu'il réalise subitement et ça le laisse hébété un instant. Aurait-il réellement laissé son meilleur ami de côté ? Il a le vague souvenir des dernière semaines, de ses disputes avec Hyunae, de ses visites chez Jihei et ses longues discussions plaintives autour d'un verre avec Hojoo ; mais pas de Hakkun. Il s'en mord la lèvre, un peu honteux bien qu'il n'oserait l'admettre, et se débarrasse hâtivement de ses gants qu'il lâche sur le comptoir dont il fait le tour pour se retrouver face à son ami d'enfance. Hey mec. J'étais un peu... plongé dans l'boulot comme tu peux l'constater. C'est une piètre excuse et il le sait. Haussement d'épaules et il pense réussir à s'en tirer ainsi.

Ses pensées se dirigent vers les premiers mots prononcés par le brun, au sujet du bouquet de roses jaunes et de cytises et ça lui fait directement froncer les sourcils. Le langage des fleurs, ce n'est pas encore son fort, il y voit là un truc de gonzesse ou de mec fragile, et ça l'étonne que Hakkun s'y connaisse. Peut-être qu'il a recherché avant de débarquer, pour le plaisir de cette réplique parfaite lancée comme une pique, et il se souvient alors de la signification de ces fleurs. Un sourire narquois se dessine sur ses lèvres. Cher client, que diriez-vous plutôt d'un arrangement de gardénia et de tulipe blanche ? Oh, bien sûr, il connait le double-sens de la première fleur, aux airs de roses, évocatrices d'un amour caché mais, il n'avait pas besoin de préciser. N'est-ce pas ?

Le message est peut-être un peu trop subtil, en particulier pour quelqu'un comme le demi-américain qui ne fait habituellement pas dans la dentelle, adorateur ds paroles franches et sans détour. Chais pas, j'ai perdu la notion du temps avec ce bouquet d'malheur. L'est quelle heure ? Une main glissée dans ses mèches argentées, il ose faire un pas de plus vers Hakkun et lui tend les bras dans une invitation silencieuse. Mais, Daehyun étant Daehyun, il ne reste jamais bien longtemps la bouche close. Ça m'fait plaisir de t'voir, Kun. Sérieusement. Comment tu veux qu'j'oublie l'existence d'mon meilleur pote ? T'es comme un frère et on oublie pas la famille. Même lorsqu'on en meurt d'envie. Même lorsqu'on en veut pas, de cette famille. Et ce doit être ce que ledit frère doit penser à cet instant, sans qu'il n'en réalise rien, ignorant de sa propre cruauté.

you can call me monster




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 50 ☆ ARRIVÉE : 20/09/2017 ☆ PSEUDO : Sparkling Monster ☆ AVATAR : Wonho (Monsta X) ☆ CRÉDITS : whisky ☆ WONS : 146
fuck

death

and

fakelife


☆ ÂGE : 24
☆ OCCUPATION : fleuriste. no comment.
☆ STATUT/ORIENTATION : très ouvert, même si marié
☆ POINTS : 201



Sujet: Re: let us be overdosing (daehyun)    Sam 21 Oct - 1:06

overdosing

 







Il avait eu l’air malin, ce matin, ordinateur portable sur les jambes et verre de vodka-orange dans la main, parce que oui, il était de ceux qui aimaient bien se réveiller avec un petit verre d’alcool, il avait encore le droit de faire ce qu’il voulait de sa vie et de son corps. Sa main libre s’occupait à bouger le curseur sur l’écran, surfant d’une fenêtre à une autre. Langage des fleurs. C’étaient les lettres qu’il avait tapoté sur son moteur de recherche. Puis les fleurs avaient défilés devant ses yeux, de forme et de couleurs plus différentes les unes que les autres. Les noms et les significations se sont mis côte à côté, sans le réaliser, son cerveau était en train de tout assimiler au même moment. Des dizaines, peut-être une petite centaine, Hakkun ne faisait même pas vraiment attention, il savait que sa mémoire s’occuperait du reste. Surtout, il n’avait pas envie de se rendre à l’évidence d’à quel point il était pathétique. A ainsi apprendre le langage des fleurs, simplement pour se sentir un peu plus proche de Daehyun. Peut-être même qu’il se retrouvait à en connaitre plus sur ces foutues significations que le fleuriste lui-même.
Tout cela pour que, une fois dans la boutique où son meilleur ami travaillait, il pouvait lui sous-entendre de façon subtile qu’il se sentait abandonné ces dernières semaines. Hm, toujours aussi pathétique. Ça risque de se transformer en marque de fabrique chez lui. Il sourit en le voyant sursauter. Le rictus habituel de Daehyun vient l’accueillir. Hakkun l’observe, ses yeux aujourd’hui bleus, son meilleur ami affectionne les lentilles de contact, il apprécie le voir changer ainsi mais s’il préférera toujours sa couleur naturelle. Il continue sa contemplation, se disant à quel point il aimerait donner naissance à autre chose qu’un simple sourire sur le visage du jeune homme. Il veut voir la façon dont ses traits se tordent par le plaisir, si sa voix devient plus rauque ou plus aigüe. Tellement de curiosité qui s’empare de lui quand l’autre est dans la même pièce que lui. Des pensées qui ne quittent d’ailleurs jamais son esprit, même quand Daehyun n’est plus là.

« Ouais, je constate ça, t’as l’air de bien t’amuser d’ailleurs. » Il sourit. Ironique. Daehyun semble tellement déplacé dans ce milieu, évidemment, il partage le même attrait que ses fleurs évidemment, dans leur beauté (Hakkun vomirait presque à cette pensée niaise qu’il venait d’avoir), mais cela s’arrête ça. Il regarde ces mains qui manipulent les tiges et les pétales, se questionne sur leur délicatesse, leur manière de faire.

Sourire narquois faisant face au sien, reflet de miroir et les mots continuent. Gardénia et tulipe blanche. Les deux noms de fleurs trouvent chemins dans les archives de sa mémoire, suivent le fils jusqu’à leur signification. Amour caché, amour sincère et passionné aussi. Daehyun se rend-t-il seulement compte de sa cruauté ? Non, surement pas. Parce que Hakkun est expert pour dissimuler ses sentiments, garder l’apparence du meilleur ami, presque ingénu devant l’autre. Pourtant c’est de plus en plus difficile de garder contenance, ça frôlerait bientôt l’impossible. « T’es con… » C’est ce qu’il préfère répondre en riant, espérant que Daehyun ait choisi ces fleurs-là simplement par pur hasard, ou l’embêter, au mieux.

« L’heure que t’arrête de penser à l’heure, et simplement me dire ‘ok, je te suis’ » Il ne sent pas son corps bouger de lui-même, ses pieds qui avancent et son cœur qui s’affole quand il vient se blottir dans les bras de Daehyun. Qui est-il pour refuser une étreinte telle que celle-ci ? Toujours faible, toujours pitoyable. Il profite égoïstement d’avoir le jeune aussi proche de lui, s’enivre de son parfum qu’il veut mémoriser encore. Quelques secondes plus. Juste ce qu’il faut pour que cela reste innocent, puis il recule. Famille. Ouais. Daehyun n’aurait pu trouver un pire tue l’amour pour lui. Comme il déteste son ignorance, comme il déteste de tant l’aimer. « On va faire comme si je te croyais, okay. » Mine boudeuse et enfantine sur les lèvres. Il recule et prend place sur l’un des tabourets, son regard se perdant un peu plus dans la boutique.

« C’est tellement bizarre, toi ici, avec des fleurs… »
Ce qui l’est encore plus c’est cette bague qu’il a au doigt, elle semble si déplacée. Il tente de ressasser de lointain souvenir, d’un Daehyun aimant les fleurs, d’un Daehyun pensant au mariage…Tout est trop irréel. Sauf son amour, peut-être qu’il est égocentrique, mais c’est la seule chose qui lui semble vraie dans tout ça. « M'enfin, si ça te plait...»



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 53 ☆ ARRIVÉE : 11/10/2017 ☆ PSEUDO : yoolee/hiba ☆ AVATAR : minhyuk ☆ CRÉDITS : gifs fanpop ☆ WONS : 206


and we have roots like the trees
but then your eyes had to wander
cause they weren't looking at me
you weren't looking for me






☆ ÂGE : 24 whispers.
☆ OCCUPATION : hackeur, échec ambulant.
☆ STATUT/ORIENTATION : son coeur est vivant, quand leurs mains s'égarent.
☆ POINTS : 245



Sujet: Re: let us be overdosing (daehyun)    Dim 5 Nov - 2:26

   

     
don't love me

     cause i'm a little

     unsteady

         sinon, je l'aime Hak, hein
       

Ça lui est difficile de ne pas ricaner aux paroles de Hakkun, parce qu'il ne sait pas à quel point il en serait ravi, s'il pouvait simplement jeter son tablier et le suivre sans se poser de question. Vraiment, Daehyun adorerait. Sauf que ce boulot lui aura au moins appris une chose : on ne fuit pas ainsi ses responsabilités. Pourtant, il les déteste, ne les ressentant comme un poids sur ses épaules et qu'est-ce qu'il donnerait pour s'en débarrasser... Tout ça pour satisfaire les deux madames Yi. Un jour, il va sérieusement en avoir sa claque et retournera au près de son meilleur ami qui, lui, ne lui fait pas chier. Dire qu'il l'a négligé, il n'en revient toujours pas, alors il lui offre une étreinte d'excuse forte et chaleureuse, en attendant de se racheter convenablement.

Une fois séparés, Daehyun se contente de lui répondre par un autre sourire, plus railleur que le précédent, se moquant silencieusement de la bouille enfantine de son ami, bien que celle-ci lui plaise bien - en particulier pour lui tirer les joues et lui ébouriffer les cheveux, le traitant réellement comme un gamin. Le bon vieux temps, qu'il songe pendant quelques secondes, et ça lui suffit pour pousser un soupir de désespoir tandis que ses épaules s'affaissent. Il rêve de quitter la boutique et de traîner avec lui jusqu'au bout de la nuit, qu'il lui fasse oublier ses tracas comme il sait si bien le faire, et sans avoir recours à des moyens douteux ! Si Hakkun est, pour lui, le meilleur des meilleurs amis qu'il pourrait demander d'avoir, il n'est pas certain de son rôle dans la vie du brun.

Il entreprend de se dévêtir de son tablier, les mains dans le dos pour en défaire le nœud puis, une fois fait, il passe la boucle de tissu au-dessus de sa tête. Au même instant, Hakkun s'avance sur le plaisir du fleuriste à exercer son métier et il manque d'en faire tomber le tissu affreusement orange. Quoique s'il pouvait malencontreusement le laisser sur le sol pour le piétiner et se défouler dessus, il ne serait pas bien contre. Mais, à la place, il le pose sur le coin du comptoir avant de lever les yeux au plafond avant de les poser sur son ami, lui lançant un regard qui en dit long sur sa pensée, mais il la partage tout de même à voix haute. T'es pas sérieux, j'espère. Tu crois vraiment qu'j'ai quitté l'groupe par passion des roses et pétunias ? Il secoue un peu la tête en rigolant - plutôt jaune, le rire. Bon, attends-moi, j'vais donner c'bouquet au livreur et j'serai tout à toi.

Après une petite tapote sur l'épaule de son ami, Daehyun s'empare de son bouquet tout prêt et s'avance vers l'arrière-boutique, là où l'attend ledit livreur sur sa bicyclette. Une fois les instructions données, il s'éclipse à nouveau pour rejoindre son casier, récupérant ses affaires, et prévient la patronne qu'il s'en va avant de revenir vers Hakkun. Voilà ! Heureusement j'me tape pas la fermeture... Devoir tout ranger, vérifier l'inventaire, etc. Non, vraiment, il s'en passe avec plaisir. Tout en enfilant sa veste en cuir, le jeune homme s'empare de son téléphone qu'il allume pour réaliser aussitôt les appels manqués. Il jure entre ses dents. Il était bien rare que Hyunae, sa très chère et tendre épouse, l'appelle mais... L'harceler ainsi ? Quelque chose devait être arrivé. Sans réfléchir, il appuie sur le bouton pour la rappeler. Ok, euh, deux secondes s'te plaît, ma femme a apparemment besoin d'moi.

Sur ces mots, il s'éloigne un peu pour s'offrir une certaine intimité pendant sa conversation téléphonique qui ne tarde pas à débuter, Hyunae décrochant après la troisième sonnerie. S'en suit une discussion pour le moins envenimée et bruyante, qui fait naître une migraine dans le creux de son crâne, lui soutirant une bonne dizaine de soupirs. Lorsqu'il la sent sur le point de raccrocher, Daehyun se retourne pour se rapprocher de son pauvre ami qui l'attend, encore et toujours, et comme prévu : sa délicieuse épouse l'insulte et lui raccroche au nez. La seconde qui suit, il range son portable dans sa poche et vient s'appuyer sur le comptoir d'une main, l'autre occupée à masser l'arête de son nez, cherchant à contenir son agacement. J'avais complètement oublié que je devais aller la chercher, aujourd'hui... Les tracas d'un homme marié. Daehyun lève ses yeux fatigués vers Hakkun. Tu voulais qu'on fasse quoi c'soir ?

you can call me monster




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 50 ☆ ARRIVÉE : 20/09/2017 ☆ PSEUDO : Sparkling Monster ☆ AVATAR : Wonho (Monsta X) ☆ CRÉDITS : whisky ☆ WONS : 146
fuck

death

and

fakelife


☆ ÂGE : 24
☆ OCCUPATION : fleuriste. no comment.
☆ STATUT/ORIENTATION : très ouvert, même si marié
☆ POINTS : 201



Sujet: Re: let us be overdosing (daehyun)    Ven 10 Nov - 23:05

overdosing

 







Cage d’épines, aux effluves florales mais assassines. Hakkun déteste cette vision plus que tout, ce tableau qui se dresse devant lui, de Daehyun autour de ses fleurs, ses mains qui coupent les tiges mais qu’il aimerait trop voir ailleurs, sentir ailleurs. Sur sa peau qui s’embrase quand il est à ses côtés, sa gorge qui ne prie que d’être étouffée par ses doigts. A genoux, il l’est, devant le poids de cet amour qu’il le fait suffoquer. Echine ployée, pourtant c’est l’image d’un homme qui se tient droit qu’il reflète, une esquisse qui vient relever la commissure de ses lèvres dans ce sourire insouciant qu’il offre à son meilleur ami. Des mots de reproches traversent la lisière de ses lippes, à la fois taquins mais sérieux. Il ne sait si l’autre le remarque. Il se mordille les lèvres et accepte l’étreinte qu’on lui octroie si généreusement, c’est d’autant douloureux que bien faisant, ça le fait tomber un peu plus, souffrir un peu plus, se maudire sans doute aussi. Il peine à trouver une raison pour tous ces sentiments qui l’ébranle, il cherche encore et encore, dans ce passé tumultueux qu’ils partagent à deux mais en vrai. Le premier souvenir qui lui revient d’eux est un où il est déjà amoureux et le temps n’a fait que renforcer la chose. Daehyun n’est pas parfait pourtant, de manière objective, mais il se retrouve à adorer chaque défaut, l’aimer encore plus quand il le délaisse. Il est la seule chose qu’il quête, et ses nombreuses addictions, pour la clope et l’alcool, ne sont que pures calomnies, devant celle qui le lie au jeune métis.

Ils ont le même âge, mais Daehyun lui semble vieux parfois, tellement plus mature. Il ne sait pas si c’est dû à ce métier et stable (et tout bonnement ennuyant, si vous demandez son avis), ou de cet anneau qui le nargue à son doigt. Parce qu’une autre possède tout ce qu’il avait désiré. Il soupira silencieusement, prend quelques pas de recul. C’est dangereux de rester aussi de lui. Et si un jour il se devait à craquer en premier, il préférait que ce soit dans un endroit plus intime qu’une boutique de fleurs. Et c’est dans ce coin qu’il l’observe lui tourne le dos pour s’alléger de son tablier, il voit ses doigts s’affairer à défaire le nœud et ses pensées ne peuvent que divaguer, il se demande, l’effet que ça lui ferait, de le dévêtir ainsi. Il sourit et bloque la suite de pensées qui vient tarauder son esprit. Il n’a pas besoin de ça maintenant.

« Je sais pas, je constate juste ce que je vois. »
Et il ne voit que du faux, partout. Daehyun fleuriste. Daehyun marié. Daehyun qui rit et qu’il voudrait juste embrasser violemment. Il hoche finalement de la tête et attend. Il ne fait que ça depuis toujours, aujourd’hui ne sera pas une exception. Son regard s’en va se distraire sur les nombreuses rangées et l’étalages de fleurs. Sans le réaliser, il arrive à donner le nom de chacune, le sens de chaque couleur. Il n’en est pas fier, il s’en sent simplement plus minable.

Il sourit quand le jeune homme revient vers lui. Ses lèvres se sont entrouvertes à peine pour parler quand la voix de Daehyun gronde de nouveau. Sa femme. Elle et encore elle. Plus rien d’autre n’existe. Il lance un hm bien malgré lui, il ne peut rien dire de plus, pas quand ses doigts aimeraient juste s’approprier ce téléphone et l’éteindre, ou le casser en deux, parce qu’alors il pourra le kidnapper, l’emmener à un endroit que lui seul saurait et il demeurait injoignable par sa chère et tendre. Il serre les poings, les jointures douloureuses et se mordilla l’intérieur des joues. Daehyun s’éloigne de nouveau pour l’appeler. Il perçoit quelques bribes de la conversation qui semble assez houleuse, mais pas assez pour savoir exactement de quoi il en retourne. « Tu dois toujours aller la chercher ? » Daehyun donne plus l’image d’un homme agacé que réellement heureux d’aller chercher son épouse, ça fait sonner un doute dans son esprit, un semblant d’espoir. « Hm, j’pensais à ce qu’on aille boire un verre déjà et on avisera après. » Il réfléchit, il est nerveux quant à ce qu’il compte faire, mais il perçoit les signaux de Daehyun, il a simplement peur de les méprendre. Ce serait étonnant, il le connait tellement bien. Il tend la main vers et l’attrape par le pan de sa veste pour l’attirer lentement jusqu’à lui, usant d’une moindre force. « Elle est grande, elle peut se débrouiller seule, non ? » Il relève doucement les yeux et ancre ses iris dans l’océan calme de son meilleur ami, celui où il se noie depuis tant d’années déjà. « Reste avec moi… » Caprice d’enfant, il glisse sa main jusqu’à celle de Daehyun, la frôlant sans jamais réellement la toucher. Il ne le laissera pas la rejoindre. Peu importe ce qu’il devrait faire.




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 53 ☆ ARRIVÉE : 11/10/2017 ☆ PSEUDO : yoolee/hiba ☆ AVATAR : minhyuk ☆ CRÉDITS : gifs fanpop ☆ WONS : 206


and we have roots like the trees
but then your eyes had to wander
cause they weren't looking at me
you weren't looking for me






☆ ÂGE : 24 whispers.
☆ OCCUPATION : hackeur, échec ambulant.
☆ STATUT/ORIENTATION : son coeur est vivant, quand leurs mains s'égarent.
☆ POINTS : 245



Sujet: Re: let us be overdosing (daehyun)    Lun 4 Déc - 5:39

   

     
don't love me

     cause i'm a little

     unsteady

         la preuve que je l'aime !
       

Daehyun se perd un instant dans la contemplation de cet objet traître à l'apparence fragile et léger accroché désespérément à son doigt, ce cercle doré qui le nargue d'un sourire narquois, se moquant de lui à gorge déployée. Parfois, il songe à l'enlever mais il ne se résout jamais à passer à l'acte, même lors d'une soirée dédiée au corps d'une autre personne que son épouse. Tout ceci ne lui fait que se poser davantage de question, doutant de la raison pour laquelle il lui a présenté cette boite en ayant un genou posé au sol. Quelle mouche l'avait donc piqué ce jour-là ? Ses yeux se plissent. Ce moment est flou dans son esprit - comme s'il refusait lui-même de s'en souvenir, de découvrir avec quel sentiment il avait décoré l'annulaire de Hyunae de cette bague. Pourtant, c'est une évidence pour n'importe qui (sauf pour son ami à ses côtés actuellement), Daehyun est loin d'éprouver un quelconque amour pour la demoiselle.

Du coin de l’œil, il offre son attention à Hakkun qui le questionne mais il ne répond pas immédiatement ; il n'en a pas la moindre idée et l'idée qu'elle soit toujours à l'attendre le rend un peu nerveux, quelque part. Il est vrai qu'au fond, le fleuriste n'a rien du méchant de l'histoire, agissant simplement comme le mauvais plutôt que le bon gars. Mais, rapidement, il efface de son esprit l'image de sa conjointe seule à l'attendre dans le froid. Tout comme son meilleur ami le soulignait, elle saurait se débrouiller par elle-même, il n'avait aucun doute là-dessus. Il se laisse entraîner vers l'autre corps sans le réaliser, l'esprit encore focalisé sur cette histoire dérangeante, mais il y dessine un large trait en une phrase : T'as raison, pis elle m'a clairement dit d'aller m'faire foutre, donc, hein. Qu'elle vienne pas ensuite se plaindre. Même si elle venait à le faire, Daehyun saurait parfaitement faire la sourde oreille, passé maître dans cet art. Ou lui répondre le plus sèchement possible.

Sauf qu'il oublie un peu tout cela grâce aux caprices attendrissant de Hakkun. Bien que l'américain (à 50%) détestait ce genre de comportement, c'était une toute autre histoire lorsqu'il s'agissait de ce brun-là. Depuis le jardin d'enfant qu'il côtoyait cette bouille et il n'avait jamais su y résister bien longtemps. Ceci dit, à cet instant précis, tandis que ses prunelles océaniques se mêlaient au chocolat de ses iris, Daehyun ne put que déglutir avec difficulté. Il ne rompt le contact visuel qu'une petite seconde, le temps que son regard s'accroche à cette main proche de la sienne, et plus instinctivement qu'autre chose, il l'attrape et entremêle leurs doigts ensemble. Tu triches. C'est tout ce qu'il réussit à dire alors qu'il cache son visage de sa main libre, un large sourire plein d'embarras sur la face ; et c'est peu dire que cela ne lui ressemble absolument pas. Mais c'est ainsi, il trouve toujours un moyen de surprendre - et de se surprendre durant l'opération. Mais qu'y peut-il ? Cela fait trop longtemps qu'il n'a pas été en présence de son meilleur ami - à savoir le seul capable à réellement le supporter tout entier, à le connaître de A à Z ce qui signifie aussi ne pas avoir à porter de masque, tout simplement être lui-même. Aujourd'hui, il est l'une des seules personnes capable de lui soutirer un sourire qui ne soit pas railleur ou charmeur.

Après une grande inspiration, Daehyun ose de nouveau poser ses yeux sur lui, tout cela pour glousser comme une jouvencelle et se laisser tomber dans une position accroupie, sans lâcher la main de son ami. T'es vraiment la seule personne qui puisse m'embarrasser. Ou m'faire rire comme un débile. Il secoue un peu la tête à sa confession, qui n'a rien d'étonnant pour lui, sentant son stress comme fondre au soleil que peut représenter Hakkun présentement. J'ai l'impression d'retourner des années en arrière quand j'suis avec toi. Et ça n'a rien pour lui déplaire, replongeant dans l'insouciance de ses années jeunes et folles, alors il ne peut que relever le visage vers lui en arborant un sourire amusé. Il se redresse et, lâchant finalement sa main, Daehyun s'amuse à lui pincer les joues comme le ferait une grand-mère avec un enfant pour l'embêter. Qui t'a demandé d'être aussi mignon, hein ? Parfois, il lui donne vraiment l'impression d'avoir un petit frère - et d'avoir un véritable brother complex. Ce qu'il n'a pas avec Jihei qui, pourtant, est également un petit frère à ses yeux. Probablement la différence de temps passé ensemble.

La patronne apparaît dans l'encadrement de la porte qui donne sur l'arrière-boutique avec l'air de s'étonner de leur présence. Oups. Daehyun rigole un peu avant de reprendre possession de la main de son ami, donnant un spectacle probablement étrange à la dame qui arque un sourcil mais il préfère l'ignorer, les yeux rivés sur le visage devant lui. On y va ? J'ai vraiment b'soin d'un verre, en plus d'ta compagnie - même si t'as déjà réussi l'exploit de m'mettre de bonne humeur. Serait-il juste de dire qu'il ne pourrait être plus cruel qu'à présent ? Entre l'appeler un précieux membre de sa famille, le rappel de la femme déjà présente dans sa vie, ses compliments et maintenant le grand sourire qu'il lui offre ; Daehyun pouvait être un véritable monstre, sans être le vilain de l'histoire.

you can call me monster




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 50 ☆ ARRIVÉE : 20/09/2017 ☆ PSEUDO : Sparkling Monster ☆ AVATAR : Wonho (Monsta X) ☆ CRÉDITS : whisky ☆ WONS : 146
fuck

death

and

fakelife


☆ ÂGE : 24
☆ OCCUPATION : fleuriste. no comment.
☆ STATUT/ORIENTATION : très ouvert, même si marié
☆ POINTS : 201



Sujet: Re: let us be overdosing (daehyun)    Ven 22 Déc - 23:41

overdosing

 







La proximité est meurtrière, en aucun cas désirable. Parce que Hakkun aime bien trop se sentir aussi proche de cet homme, sentir son souffle s’échouer sur son visage, ses bras l’entourer en une étreinte, fraternelle, la pensée même le tue encore plus. Ce n’est pas le même amour qu’ils partagent, pas le même besoin. Et contre sa main, il ne peut s’empêcher de sentir le métal de l’anneau de son meilleur ami. La cause de tous ses maux et ses angoisses. Un objet qui ne cesse de le hanter depuis le jour où il avait posé les yeux dessus pour la première fois, quand Daehyun s’est présenté à lui du jour au lendemain comme un homme marié. Promis à une autre, pensée écœurante qui lui donne envie de s’étouffer. Tout, mais pas ça. Il aurait accepté à voir Daehyun ainsi s’éloigner de lui, pas seulement physiquement, la preuve en ces quelques semaines où ils ne se sont pas vu sans que le jeune homme ne cherche au moindre instant à le contacter. Non, c’était à Hakkun d’aller à sa rencontre, initiative prise de lui-même et avec le temps, il s’y était surement habitué. Daehyun, si beau qu’il en devient un mirage et lui ne peut que courir après, encore, encore, sans jamais pouvoir ralentir car l’autre semble toujours prendre plus d’allure. Et s’éloigne, avec ses espoirs. Mais ce n’est pas un échec, Hakkun prend simplement cela pour un défi de plus, parce que cet homme finira par être le sien, il le dérobera à sa femme, il lui appartiendra. Il aurait peut-être dû agir avant ce mariage, il le regrette parfois, mais il lui donne aussi plus de passion, décuple son envie d’avoir Daehyun à genoux, à ses pieds.

Et pour cela, il ne peut le laisser revenir vers elle alors qu’il vient d’accepter sa proposition à sortir, ce soir. Hakkun évoque innocemment que sa femme n’était pas une enfant, elle pouvait bien se débrouiller seule. Il ne le laissera pas l’abandonner ce soir aussi, pour le brun ce n’était plus une simple histoire de beuverie entre amis, mais le risque d’un nouvel échec si Daehyun ne lui cédait pas. « Pas toujours facile d’être marié, hein. » Il sourit simplement, énonce l’évident et donne l’image de ne pas plus s’en soucier, un simple haussement d’épaules accompagnent ses mots alors que son être entier se consume, flammes ardentes qui se fondent dans le sang qui coulent dans ses veines, jusqu’à sa ses poumons, rendent de chaque respiration une réelle bataille. Putain. De tous les hommes sur qui son regard s’était posé, pourquoi était-ce le plus incassable qui devait faire battre son cœur. L’attrait de l’interdit, une autre manière de jouer.

Le contact visuel ne dure pas bien longtemps à cause de Hakkun qui baisse les yeux à son tour, regard à présent rivé sur leurs mains enlacés. Sa lippe se retrouve délicatement prisonnière de ses canines tandis qu’il contemple silencieusement le contraste de leurs peaux ainsi proches. « Hm ? » prononce-t-il à peine, encore surpris par le geste de son meilleur ami, mais ce n’est rien comparé à ses yeux qui s’écarquillent sitôt qu’il relève le visage pour demander en quoi il triche. Il n’a pas le temps de parler, aucun mot n’aurait trouvé son chemin. Pas quand Daehyun semble mis à nu devant lui, visage mi caché par sa main libre. Il semble si naturel, si lui-même, et pourtant bien différent de tout ce qu’il avait déjà vu de lui. Daehyun était un éternel manège, qui ne cessait de tourner, de montrer de nouveau aspect de sa personne et Hakkun ne pouvait que, minablement, retomber plus amoureux à chaque seconde.

Il n’oppose pas la moindre résistance en le sentant glisser au sol, ses yeux ne le quittent pas d’une seconde, il ne veut rien perdre de son visage, de la sincérité de son expression. Il veut l’ancrer dans sa mémoire et préserver cette image à jamais. « Arrête ou c’est moi que tu risques d’embarrasser. » Il laisse un rire filtrer de la barrière de ses lèvres et presse un peu plus la main de Daehyun pour l’aider instinctivement à se relever. Pourquoi tu me fais ça, arrête de me faire tomber amoureux de toi, étaient pourtant les réelles pensées qui avaient traversé son esprit à ce moment-là. Il se sent de plus en plus à bout et a peur de ne plus pouvoir garder ses sentiments pour lui encore longtemps. Le contact entre leurs mains est rompu malgré lui. « Oh, j’aurais aimé qu’on retourne vraiment à ces années en arrière, quand tu ne me délaissais pas pour ta jolie femme. » Hakkun, tout aussi monstrueux, qui profite encore de la faiblesse pour accentuer le sentiment de culpabilité, suivi d’un autre rire. « Je suis pas mignon ! » Il fronce les sourcils, lèvres qui s’affaissent en une moue alors qu’il passe sa main dans ses cheveux noirs, presque nerveusement.

Sa main se retrouve de nouveau prisonnière de celle de Daehyun au moment où la patronne apparaît, il se contente de la serrer un peu plus fort et se rapprocher de lui. Il sourit et ne répond rien, se contente simplement d’entrainer Daehyun en dehors de la boutique, après avoir poliment courbé le dos devant la femme. Les apparences, avant tout. Il faufile leurs mains liées dans la grande poche de son sweat à capuche, une manière à lui de garder Daehyun prisonnier. « On prend ma voiture, je l’ai garé pas loin. » Un sourcil relevé alors qu’il se tourne à moitié vers son meilleur ami pour avoir son approbation. « On a qu’à aller à Gangnam, ça doit te manquer non ? Tu n’auras qu’à venir dormir chez moi après, parce que tu auras surement pris plus qu’un verre, et moi aussi. Tu peux pas refuser, tu dois te faire pardonner pour ces dernières semaines. » Ton autoritaire mais doux, qui semble à chaque fois bien étrange sur son visage souriant. Ils arrivent déjà près de sa voiture. Hakkun a déjà en tête l’endroit où ils pourraient aller, un bar où ils avaient l’habitude de se rendre avant.






Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆ MESSAGES : 53 ☆ ARRIVÉE : 11/10/2017 ☆ PSEUDO : yoolee/hiba ☆ AVATAR : minhyuk ☆ CRÉDITS : gifs fanpop ☆ WONS : 206


and we have roots like the trees
but then your eyes had to wander
cause they weren't looking at me
you weren't looking for me






☆ ÂGE : 24 whispers.
☆ OCCUPATION : hackeur, échec ambulant.
☆ STATUT/ORIENTATION : son coeur est vivant, quand leurs mains s'égarent.
☆ POINTS : 245



Sujet: Re: let us be overdosing (daehyun)   

Contenu sponsorisé

 
let us be overdosing (daehyun)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ENTROPY :: Quartiers de Séoul :: Hongdae-
Sauter vers: